/entertainment/tv
Navigation

L’empire de Maripier Morin s’écroule

L’empire de Maripier Morin s’écroule
Photo d'archives TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

Maripier Morin suspend toutes ses activités professionnelles pour entreprendre une thérapie.

• À lire aussi: Maripier Morin larguée par BonLook

• À lire aussi: Maripier Morin admet ses torts envers Safia Nolin

• À lire aussi: Le patron de Dare to Care quitte son poste 

Cette annonce survient 24 heures après que l’animatrice eut reconnu qu’elle avait adopté « un comportement répréhensible » envers Safia Nolin, qui l’accuse de harcèlement sexuel, d’agression physique et d’avoir tenu des propos racistes.

Dans un communiqué, Maripier Morin indique qu’elle souhaite prendre sa santé physique et mentale en main.

« Je ne cherche pas à excuser mes gestes et mes paroles, je cherche plutôt à comprendre et, surtout, à trouver l’aide dont j’ai besoin. J’entame donc une thérapie avec des professionnels qui sauront m’aider. »

  • Écoutez l'entrevue de Victor Henriquez, expert en gestion de crise chez Public Stratégie et conseil, à QUB Radio:

Elle remercie son amoureux, le comédien Jean-Philippe Perras, ses amis, sa famille et son équipe. Elle a aussi supprimé toutes ses publications sur Instagram, où elle compte 548 000 abonnés.

Ses émissions retirées

Les développements des derniers jours ont ébranlé l’empire que Maripier Morin bâtit depuis une dizaine d’années.

Bell Média a retiré ses émissions (Code F, Code C, Mais pourquoi ? et Maripier !) de toutes ses plateformes, Crave, Z et VRAK. Même chose chez Vidéotron. Studio G n’est plus disponible sur illico. 

Quant aux tournages des nouveaux épisodes de Mais pourquoi ?, qui étaient en cours, la situation sera réévaluée « ultérieurement », indique Patrick Tremblay de Bell Média.

Idem pour La faille. La première saison est toujours offerte aux abonnés de Club illico, mais quant aux tournages prévus cet hiver, la boîte de production Pixcom et Québecor Contenu « évaluent la situation », note Véronique Mercier du Groupe TVA.

Contrats perdus

L’animatrice a perdu ses contrats avec Blush, une marque de lingerie, et BonLook, une lunetterie montréalaise qui applique « une politique de tolérance zéro » face au harcèlement sous toutes ses formes.

Après une réunion d’urgence en après-midi, les dirigeants de Buick Canada ont décidé de suspendre leur partenariat avec l’animatrice « pour le moment ». 

  • Écoutez l'entrevue de l'avocat François-David Bernier avec Jean-François Baril à QUB Radio:   

« GM Canada se fait un point d’honneur de respecter les normes morales et éthiques les plus élevées », souligne le géant automobile.

Du côté de Reebok, on nous indique que leur association a pris fin en février.

Professeure de marketing de l’ESG UQAM, Caroline Lacroix attribue la vitesse à laquelle ces marques ont déserté Maripier Morin au contexte dans lequel ce scandale a éclaté.

« Ça survient en pleine pandémie, alors qu’on parle beaucoup des mouvements Black Lives Matter et #MoiAussi. Ça touche à des sujets extrêmement sensibles. »

Chez Revlon, c’est silence radio. 

  • ÉCOUTEZ le débat enflammé entre Varda Étienne et Caroline St-Hilaire sur l’affaire Nolin-Morin, à QUB radio: