/sports/baseball
Navigation

Toro se sent en sécurité

Le Québécois se prépare pour la saison écourtée du baseball majeur

BBA-BBN-BBO-SPO-HOUSTON-ASTROS-SUMMER-WORKOUTS
Photo AFP Abraham Toro a effectué des relais à l’avant-champ sous le regard d’Alex Bregman lors d’une séance d’entraînement des Astros de Houston au Minute Maid Park, la semaine dernière.

Coup d'oeil sur cet article

La propagation de la COVID-19 aux États-Unis n’empêche pas les équipes du baseball majeur de se préparer pour leur saison écourtée de 60 matchs. Chez les Astros de Houston, où évolue le Québécois Abraham Toro, toutes les mesures ont été prises pour assurer la sécurité des joueurs.

Peu touché par la COVID-19 au départ, le Texas a eu droit à un retour du balancier au cours du dernier mois. En date de vendredi, on dénombre maintenant plus de 240 000 cas et 3000 morts. 

Malgré ces chiffres alarmants, Toro demeure calme.

« La majorité des joueurs se sentent en sécurité, et moi également, a souligné Abraham Toro lors d’une visioconférence organisée par les Astros, vendredi. On ne s’attarde pas au stade après les entraînements. 

« On s’en va tout de suite à la maison. On ne prend aucun risque d’aller au centre commercial ou au restaurant.  

« L’équipe fait un très bon travail afin qu’on soit isolés le plus possible du reste de la population. J’ai bon espoir qu’on pourra demeurer en santé durant la saison. »

BBA-BBN-BBO-SPO-HOUSTON-ASTROS-SUMMER-WORKOUTS
Photo AFP

La pause à Montréal

Après la suspension des activités par le baseball majeur, Toro est demeuré à West Palm Beach pendant quelques semaines. Il en a profité pour s’entraîner au complexe d’entraînement des Astros jusqu’au 12 mars, date de fermeture officielle en raison de la pandémie de la COVID-19. 

Puis, après plusieurs semaines d’attente, il a décidé de revenir au Québec à la fin du mois d’avril. Il a pu rentrer au Canada sans aucun problème en raison de son passeport. 

« Après ma quarantaine de 14 jours, j’ai pu continuer de m’entraîner de façon adéquate en attendant la relance de la saison, a souligné Toro. Je me suis entraîné au Centre Claude-Robillard, un endroit où je jouais au baseball lorsque j’étais enfant. 

« J’ai travaillé un peu sur mon élan. Tout ce qu’il me restait à retrouver à mon retour à Houston, c’était mon timing. »

BBA-BBN-BBO-SPO-HOUSTON-ASTROS-SUMMER-WORKOUTS
AFP

Repartir à zéro

Lors de la suspension des camps d’entraînement et des matchs de la Ligue des pamplemousses, Toro connaissait des moments difficiles au bâton. Il frappait pour une moyenne de ,125 (3 coups sûrs en 24 apparitions au bâton) tout en obtenant un point produit. 

Il était dans une position précaire alors qu’il luttait pour un poste de réserviste à l’avant-champ chez les Astros. Avec la pause, Toro a la chance de repartir sur de nouvelles bases. 

« C’est simplement une question d’être plus agressif lorsque je me présente à la plaque, a précisé Toro. Lors du camp d’entraînement, j’étais un peu entre deux chaises dans cette situation. Je n’étais pas agressif au bon moment. 

« Je n’étais pas totalement engagé dans mon approche au bâton. Je travaille présentement à être agressif sur chaque bon lancer qui m’est envoyé. »

En défensive, il est prêt à jouer à n’importe quelle position pour avoir du temps de jeu. S’il y a des blessures, il pourrait avoir la confiance du gérant Dusty Baker.