/entertainment/movies
Navigation

Ciné nostalgie: les 10 ans d’«Origine»

file Bafta Nominees 180111
WENN.com

Coup d'oeil sur cet article

Le 13 juillet 2010, Christopher Nolan tourne brièvement le dos à Batman et à Gotham le temps d’Origine. Le long métrage est un succès qui engrange 829,9 millions $US au box-office mondial et récolte deux nominations aux Oscars. 

Christopher Nolan commence à avoir l’idée de base d’Origine en 1999 et travaille sur le scénario pendant 10 ans. «La dernière pièce du puzzle de ce scénario que j’essayais de finir depuis 10 ans a été de trouver comment le public pouvait établir une connexion émotive avec le personnage principal», dit-il à Deadline. Car, au départ, Origine devait être... un film d’horreur!

Ce n’est pas un hasard si la première lettre des prénoms de six personnages principaux – Dom, Robert, Eames, Arthur, Mal et Saito – forme le mot «dreams» en anglais, qui signifie «rêves». Quant à l'architecte Ariadne (Ellen Page), son prénom est un hommage à Ariane, fille de Minos, roi de Crète, qui, dans la mythologie grecque, a aidé Thésée à retrouver son chemin dans le labyrinthe. Par ailleurs, plusieurs personnages représentent un métier du cinéma, le long métrage étant une allégorie du septième art: Dom (Leornardo DiCaprio) est réalisateur, Arthur (Joseph Gordon-Lewitt) est producteur, Ariadne est décoratrice, Eames (Tom Hardy) est acteur et Saito (Ken Wanabe) est bailleur de fonds.

Avant le tournage, qui débute à Tokyo le 19 juin 2009, Christopher Nolan se demande s’il doit filmer Origine en 3D. Il décide que non. «Nous avons envisagé la 3D, puis avons finalement décidé que nous serions trop restreints par la technologie. Nous n’aurions pas été capables de le filmer comme nous le voulions», explique-t-il dans les pages de Deadline.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il y a relativement peu d’effets spéciaux par ordinateur, Nolan préférant les effets visuels réels. Ainsi, comme l’explique Paul Franklin à Wired, seuls «500 plans furent réalisés de manière informatique». La séquence de Joseph Gordon-Levitt dans le couloir de l’hôtel est réelle, le décor du couloir ayant été monté sur un système hydraulique de manière à le faire tourner sur lui-même. De la même manière, le train qui déboule dans une rue est, en fait, un camion maquillé.

Le design de la forteresse polaire de Fischer a été conçu d’après celui de la bibliothèque Geisel de l’Université de Californie. Les scènes dans le blizzard sont tournées à Fortress Mountain, une station de ski en Alberta. La séquence de poursuite sur les pentes, pour laquelle Tom Hardy a du apprendre à skier, est un hommage à celle d'Au service secret de Sa Majesté, le James Bond préféré de Nolan.

La chanson utilisée pour réveiller les protagonistes est Non, je ne regrette rien d’Édith Piaf, et Hans Zimmer a composé la trame sonore du film d’après la chanson. Mais ce n’est pas tout. Non, je ne regrette rien dure deux minutes 28 secondes, tandis que le film dure deux heures et 28 minutes. De plus, Édith Piaf a été incarnée à l’écran par Marion Cotillard (Mal dans Origine) le temps de La vie en rose.

Fait amusant, Ellen Page porte un chignon dans le deuxième niveau de rêve de Fischer. Il ne s’agit nullement d’un choix esthétique, c’est tout simplement que Christopher Nolan n’a pas voulu effectuer des recherches sur la manière dont se déplacent les cheveux en apesanteur!

Le budget de production du long métrage est de 160 millions $US et les studios Warner ont dépensé 100 millions $ en promotion à partir du mois d’août 2009, après le dévoilement de la toute première bande-annonce.

La version d’Origine présentée sur les réseaux de télévision japonais inclut une information supplémentaire: un texte en bas de l’écran indique aux spectateurs le niveau du rêve dans lequel se déroule l’action.

En 2014, des amateurs développent Dream Heist, un jeu de société qui s’inspire d’Origine et dont les règles sont particulièrement complexes. Les créateurs ont bénéficié du soutien des fans après avoir lancé une campagne de sociofinancement sur Kickstarter.