/weekend
Navigation

Réal Béland: «Ça va être extraterrestre comme affaire»

Coup d'oeil sur cet article

Dans sa carrière, Réal Béland a souvent eu des projets éclatés qui l’amenaient dans toutes sortes de directions. Mais l’humoriste, qui vient de fêter ses 30 ans de métier, n’avait jusque-là jamais fait de blagues dans un ciné-parc. Il va remédier à la situation ce mois-ci, notamment avec la série de spectacles TD musiparc. Le Journal s’est entretenu avec lui.


Pour un humoriste, à quoi t’attends-tu à faire des blagues pour des voitures ?

« Ça va être une bonne étude de marché. On va pouvoir voir si mon public a beaucoup d’argent ou pas (rires) ! Honnêtement, j’ai hâte de voir ça. J’ai juste le goût de dire ça à mes petits-enfants plus tard. Tu ne peux pas passer à côté de cette expérience. Ça va être assez extraterrestre comme affaire. C’est quelque chose qui m’intrigue vraiment. »


As-tu hésité la première fois qu’on t’a proposé de participer à ce type de spectacle ?

« C’est drôle parce qu’au jour 2 de la COVID, j’ai appelé un de mes chums qui est dans le métier et je lui ai dit que ce qui serait génial, c’est qu’on fasse des shows dans des ciné-parcs cet été ! Finalement, l’idée était tombée entre deux chaises et je n’en avais plus jamais reparlé. Quand on m’a appelé, il y a un mois, pour me demander si je voulais jouer dans des ciné-parcs, j’ai trouvé ça vraiment drôle. »


Selon toi, pourquoi est-ce une bonne idée de jouer dans des ciné-parcs ?

« Je fais souvent des shows l’été. J’aime ça faire des shows dans des campings. Je trouve que les gens sont de bonne humeur. En humour, c’est le fun quand ton public s’amuse déjà avant d’entrer dans la salle. Y’a quelque chose d’un peu magique, l’été. Donc, jouer dans un ciné-parc, c’est sûr qu’on n’entendra pas les rires comme si on était dans une salle, mais on va les sentir quand même. Les fenêtres vont être ouvertes. Je vois ça comme étant positif. J’ai l’impression que ça va juste être agréable. Je pense que les gens ont besoin de rire. Nous, on a besoin d’aller nous exprimer sur scène. Ça fait trois mois et demi que je suis arrêté. J’ai hâte. »


Que vas-tu présenter sur scène à TD musiparc durant 75 minutes ?

« Ce sera le show que je présente en tournée, mais en version un peu résumée. Il n’y aura pas de Latreille, malheureusement, parce que c’est compliqué techniquement de faire ça dans un ciné-parc. J’ai l’intention de faire du stand-up et de m’amuser bien gros. Je n’ai pas écrit de nouveau matériel parce que je sens que ça prend du matériel solide pour faire un show devant des voitures. Ce n’est pas trop le temps d’improviser. Je n’ai pas non plus le goût de faire des jokes sur la COVID parce que les humoristes à la radio s’en sont très bien occupés. Et je sens que les gens n’ont pas le goût d’entendre des blagues là-dessus qui ont toutes été faites. »


On dirait que les spectacles dans les ciné-parcs, ça cadre vraiment avec ton univers éclaté, non ?

« C’est le genre d’idée que j’aurais pu avoir même s’il n’y avait pas eu de COVID, en effet ! J’aime le vrai monde. Je ne me tanne pas d’aller jouer encore dans des bars, des petites places. J’ai même eu l’idée que je pourrais présenter sur les écrans des ciné-parcs tous les films que j’ai faits et organiser une espèce de soirée thématique. Je pourrais répondre aux questions des gens après. C’est quelque chose qui me trotte dans la tête. »


Jouer devant des voitures risque d’être une expérience particulière pour toi. Quels ont été les spectacles les plus étranges de ta carrière ?

« J’ai déjà joué sur des bateaux et dans un restaurant St-Hubert. Aussi, le Mur à Fermont, où les gens habitent, c’est spécial. Je suis déjà allé jouer à la mine d’argent Raglan, dans le nord du Québec. T’as l’impression d’aller jouer sur la Lune ! » 


Que se passe-t-il avec la tournée pour ton 30e anniversaire de carrière ?

« J’ai des spectacles qui doivent reprendre en août et se poursuivre à l’automne. Il me restait une dizaine de shows à faire. Et si tout va bien, je dois aussi commencer le rodage de mon nouveau spectacle. Je devais le lancer en février 2021, mais je crois que ce sera probablement remis d’un bon six mois. »


► En plus de ses spectacles à TD musiparc (musiparc.com), Réal Béland animera aussi une soirée d’humour pour le Grand Montréal Comique, le 11 juillet à Terrebonne. Pour les infos: ville.terrebonne.qc.ca/evenement/week-end-culturel 

De l’humour cette semaine à TD musiparc    

  • Réal Béland : 17 juillet (Mirabel, avec le chanteur Christian Sbrocca et l’humoriste Ouellet en première partie), 18 juillet (Québec, avec Christian Sbrocca et Ouellet), 19 juillet (Mercier, avec Ouellet)  
  • Dominic et Martin : 15 juillet (Mirabel, avec l’humoriste Simon Delisle en première partie), 19 juillet (Gatineau, avec l’humoriste Martin Vachon en première partie)  
  • Les Denis Drolet : 15 juillet (Gatineau), 16 juillet (Mirabel), 17 juillet (Québec, avec la chanteuse Sara Dufour et l’humoriste Pierre-Yves Roy-Desmarais en première partie), 18 juillet (Bromont, avec Sara Dufour et Pierre-Yves Roy-Desmarais)