/weekend
Navigation

Apprendre à maximiser ses ressources

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux d’optimisation se déclinent en diverses mécaniques, mais celle qui emploie des dés est particulièrement amusante.

Ainsi, vous allez utiliser des dés afin d’améliorer votre plateau de jeu personnel pour l’emporter.

Le principe est donc assez simple, même lorsqu’il s’agit d’un jeu pour joueurs un peu plus aguerris. Les parties sont généralement assez rapides et fluides, une fois que toutes les règles sont bien assimilées. 

Les tavernes de la vallée profonde 

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs 
  • 12 ans + 
  • 60 minutes  

La vallée profonde accueille de nombreuses tavernes et votre objectif sera de faire en sorte que la vôtre soit la plus populaire auprès des clients et qu’elle soit aussi la plus efficace.

Vous allez d’abord assembler toutes les pièces de votre taverne qui sont pour la plupart réversibles, mais nous y reviendront.

Chaque joueur amorce la partie avec dix cartes qui sont les mêmes pour tout le monde. Au début d’une manche, tout le monde en même temps retourne des cartes et les place dans la bonne section de la taverne jusqu’à ce que toutes les sections disponibles soient occupées par des clients.

Par la suite, tout le monde lance ses dés, en choisit et passe les autres au joueur de gauche. Les dés lancés sont ainsi passés jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

Les dés vont ensuite servir à réaliser des actions qui vont permettre d’améliorer la taverne, de récupérer des cartes employés ou des cartes clients plus payantes. Les clients vous permettent de gagner de l’argent alors que certains employés vont vous permettre d’avoir plus de dés ou d’acheter des cartes clients. Le but est d’amasser le plus de cartes possible puisque les points de victoire se retrouvent sur celles-ci.

Et le génie du jeu fait en sorte qu’il est possible d’ajouter des modules qui le rendent plus touffu à mesure qu’on apprivoise la mécanique.

On comprend vite l’essence tout en cherchant la meilleure stratégie. De plus, plusieurs actions sont accomplies toutes en même temps, ce qui améliore la fluidité. 

Grand Austria Hotel 

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs 
  • 12 ans + 
  • 60-120 minutes  

Vous tenez un grand hôtel dont vous devrez remplir les chambres à partir de clients qui passeront d’abord par votre café.

Ce jeu est excellent, mais à deux ou trois joueurs, car sinon le temps d’attente entre les tours est trop long. Explication : le premier choisit des dés pour accomplir des actions, il est suivi du joueur suivant et ainsi de suite. Le dernier à jouer va le faire deux fois de suite avant que l’on revienne vers le début.

Une fois ce détail connu, on se lance sur un jeu qui offre une tonne de possibilités même s’il n’y a que six actions possibles.

Déjà, le plateau hôtel de chaque joueur est réversible, ce qui ouvre de belles opportunités. Il faut aussi choisir adéquatement les membres du personnel que l’on recrute et les clients que l’on attire dans son café et son hôtel.

La couleur de ceux-ci sera associée à des chambres spécifiques et donnera des bonis différents.

Vous allez à la fois devoir gérer votre budget, mais aussi les attentes de l’empereur qui va venir faire des inspections ponctuelles pour s’assurer que votre opération soit au point.

Il faudra aussi accumuler de la nourriture afin que les clients du café puissent manger. Bref, c’est autant un jeu de développement qu’un jeu de gestion et toutes les mécaniques s’imbriquent de façon parfaitement logique.

Il y a un monde de stratégie dans ce jeu, ce qui le rend plus complexe, mais si vous avez quelques parties des Tavernes de la vallée profonde derrière la cravate, vous allez le trouver plutôt simple puisque l’idée demeure la même.

Il y a aussi une grande latitude dans les actions à faire, malgré que l’on joue avec des dés. On vous le dit, c’est un jeu brillant, creuse-méninges et drôlement amusant. 

Cupcake Empire 

Photo courtoisie
  • 2 à 4 joueurs 
  • 10 ans + 
  • 45-60 minutes  

Vous venez d’ouvrir une fabrique de petits gâteaux et vous voulez élargir votre empire et les rendre disponibles partout en ville.

Les dés, très jolis dans leurs couleurs vibrantes, vont vous permettre de créer de nouvelles recettes, d’ouvrir de nouvelles boutiques, de servir des clients et ainsi de suite. Et tout ça selon la couleur des dés et la valeur de ceux-ci.

Le système de vente est intéressant puisqu’on doit tenir compte de la distance et de la préférence des clients. Par exemple, un client pourrait aimer une recette en particulier car elle serait coordonnée à la couleur de ses vêtements.

On doit donc développer son empire de manière efficace en ayant une bonne vision d’ensemble de ce que l’on veut faire.

Et tout ça se déroule sur fond de course aux points puisque lorsqu’un joueur atteint 70 points, il déclenche la fin de la partie.

Le jeu est immédiatement séduisant avec sa palette de couleurs sucrée à souhait qui colle très bien avec le thème.

Cette création de deux auteurs canadiens n’est disponible qu’en anglais, mais ça n’implique que le livret de règles puisqu’il n’y a pas de texte par la suite.

Une bonne manière d’essayer quelque chose d’un peu plus compliqué sans trop se faire chauffer les neurones.