/sports/hockey/canadien
Navigation

Phase 3 du retour au jeu dans la LNH : des enjeux à prévoir chez le Canadien

Le Tricolore amorce son camp d’entraînement lundi

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

C’est lundi que s’amorce la phase 3 pour les équipes invitées à participer au tournoi éliminatoire de la LNH. Après 124 jours de pause, le Canadien, à l’instar des 23 autres formations en lice, procède à l’ouverture de son camp d’entraînement.

Quelque 33 joueurs se présenteront donc à Claude Julien, lundi matin, au complexe sportif de Brossard. 

Au cours des trois prochaines semaines, ce n’est pas au marathon habituel d’une saison de 82 matchs que le Franco-Ontarien préparera ses hommes, mais bien à l’immense défi qui les attend en ronde de qualification : une série trois de cinq contre les Penguins de Pittsburgh, dont le premier match est prévu le 1er août.

Julien et ses ouailles passeront les 13 premiers jours de ce camp à Brossard avant de quitter, le 26 juillet, en direction de Toronto. Arrivé dans la ville bulle qui a été assignée aux 

12 formations de l’Association de l’Est, le Tricolore utilisera les derniers jours pour ficeler les détails de sa préparation, disputant au passage un match préparatoire.

Le moment de l’année a beau être différent, tout comme l’objectif, il n’en demeure pas moins que, comme à l’habitude, ce camp sera le théâtre de différents enjeux. Le Journal en a relevé 10 sur lesquels Julien et Marc Bergevin auront à se pencher lors des prochains jours.

1. De l’expérience pour Cayden Primeau?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

Chaque équipe a le droit d’inviter un nombre illimité de gardiens à son camp d’entraînement. Chez le Canadien, Carey Price, Cayen Primeau, Charlie Lindgren et Michael McNiven fouleront la glace du complexe sportif de Brossard. La lutte pour l’obtention du poste d’auxiliaire à Price risque d’être relancée. Âgé de seulement 20 ans, Primeau apparaît comme l’homme masqué détenant le plus bel avenir chez le Canadien. Pourquoi ne pas profiter de cette présence aussi probable qu’inespérée en ronde de qualification pour lui offrir ce poste et, ainsi, lui permettre de faire le plein d’expérience ?

2. Weber, prêt pour de grosses soirées?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier

Récemment, Shea Weber a indiqué avoir profité de la pause provoquée par la pandémie pour se remettre complètement des blessures qui l’affectaient. Tant mieux. Et souhaitons que les trois semaines de ce camp d’entraînement lui permettront, tout comme à Jeff Petry, de retrouver une forme maximale. Ils risquent de devoir absorber un nombre impressionnant de minutes si Claude Julien souhaite limiter le temps d’utilisation de Christian Folin face à la puissante attaque des Penguins

3. Et si Juulsen se taillait une place?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, Agence QMI

On l’oublie parce qu’il a été limité à un seul match avec le Rocket de Laval au cours des sept derniers mois et demi, mais Noah Juulsen pourrait très bien devancer Folin comme troisième défenseur droitier du Canadien. On se rappellera que le défenseur de 23 ans n’a vu que très peu d’action depuis le 19 novembre 2018. Ce soir-là, contre les Capitals, Juulsen avait reçu deux rondelles au visage. Une difficile soirée qui l’a tenu à l’écart de la patinoire pendant les 10 mois suivants en raison de migraines. Cale Fleury pourrait également être un intéressant candidat. Il avait disputé 41 matchs avec le Canadien avant d’être cédé à Laval à la mi-janvier.

4. Un flanc inquiétant?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, Ben Pelosse

Cela dit, c’est sur le flanc gauche que se trouve le talon d’Achille du Canadien. Le départ de Marco Scandella, à la date limite des transactions, laisse ce côté bien mince. Après Ben Chiarot, Julien devra se débrouiller avec Brett Kulak, Victor Mete et Xavier Ouellet (Karl Alzner a déclaré forfait). Au moins, Chiarot a été l’une des belles histoires de l’hiver dans le camp tricolore. Ses 681 minutes de jeu à la gauche de Weber ont permis au Canadien de bénéficier d’un premier duo solide. Il a été l’un des trois joueurs du Canadien à passer en moyenne plus de 23 minutes (23 mins 08s) sur la glace par match (Weber et Petry sont les deux autres).

5. Une occasion pour les jeunes?  

Entraînement Canadiens
Photo Martin Chevalier

D’ailleurs, avoir su que son équipe serait impliquée dans cette relance de l’action, Marc Bergevin se serait gardé d’échanger Marco Scandella, Ilya Kovalchuk, Nate Thompson et Nick Cousins à la date limite des transactions. Leurs départs rendent plutôt précaire la profondeur du Canadien. S’il fallait que la COVID frappe le Tricolore (trois joueurs auraient déjà été déclarés positifs), ses rangs se décimeraient rapidement. Devant cette réalité, est-ce que Claude Julien devrait profiter des trois semaines de ce camp pour préparer ses jeunes à prendre plus de responsabilités ? On a parlé de Juulsen et de Fleury, plus tôt, chez les défenseurs. En attaque, il pourrait s’agir d’un beau tremplin pour Jesperi Kotkaniemi, Ryan Poehling ou Jake Evans. Quant à Nick Suzuki, il pourrait poursuivre sur sa lancée de la saison régulière.

6. Domi mis à l’écart?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

L’absence de Max Domi serait un dur coup pour le Canadien. En raison de son diabète de type 1, l’attaquant du Canadien pourrait être considéré trop à risque de développer de sévères complications pour participer au tournoi éliminatoire. Dimanche, l’équipe a annoncé que Marc Bergevin et Domi s’étaient entendus pour étudier la situation pendant les 7 à 10 prochains jours. Dans le protocole de retour au jeu de la LNH, il est indiqué que la condition des joueurs, comme celle de Domi, doit être évaluée à partir d’examens effectués par le médecin et le spécialiste en maladies infectieuses de l’équipe.

7. Retour en force pour Kotkaniemi?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, Agence QMI

En raison de ces départs et de ce possible forfait, Jesperi Kotkaniemi n’aura jamais une meilleure occasion de remonter dans la hiérarchie du Canadien. Cédé à Laval en février, le Finlandais s’est blessé à la rate lors d’un match avec le Rocket, une semaine avant que la pandémie ne force la suspension des activités de la LNH. La semaine dernière, lors des derniers jours de la phase 2, le centre de 20 ans avait retrouvé ses compatriotes finlandais Artturi Lehkonen et Joel Armia au sein d’une même unité. On pourrait donc le voir pivoter le troisième trio, derrière Phillip Danault et Nick Suzuki.

8. L’Europe, une option valable maintenant?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

Les joueurs dont le contrat devait venir à échéance le 30 juin et qui décideront de ne pas participer au tournoi éliminatoire pourront signer un contrat au sein d’un autre circuit sept jours après la ratification de l’entente. Toutefois, il ne leur sera pas possible de revenir dans la LNH lors de la campagne 2020-2021. Par contre, il sera possible pour ceux dont la formation sera éliminée de signer un contrat dans un autre circuit sans pénalité pour la saison 2020-2021. Ils pourront leur faire, au plus tôt, deux jours après l’élimination de leur équipe. Une option qui pourrait être intéressante pour Charles Hudon, Dale Weise, Christian Folin et Xavier Ouellet dont le contrat vient à échéance à la fin du tournoi éliminatoire.  

9. L’heure est-elle aux négociations?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, PIerre-Paul Poulin

Les joueurs qui écouleront la dernière saison de leur contrat en 2020-2021 auront l’autorisation de signer une prolongation de contrat trois jours après la ratification de la convention collective (donc, à compter de lundi). Au sein de l’organisation montréalaise, ils seront plusieurs dans cette situation. Tomas Tatar, Brendan Gallagher, Phillip Danault, Joel Armia, Jordan Weal, Jeff Petry et Charlie Lindgren seront libres comme l’air au terme de la campagne 2020-2021. Quant à eux, Artturi Lehkonen, Jesperi Kotkaniemi, Ryan Poehling et Cale Fleury font partie du groupe qui deviendra joueurs autonomes avec restriction. Bergevin planchera-t-il sur quelques dossiers dès l’ouverture de la fenêtre ou préférera-t-il attendre l’atypique saison morte qui coïncidera avec l’automne ?

10. Brûler Romanov?  

Entraînement Canadiens
Photo d'archives, AFP

Marc Bergevin a répondu à cette question en inscrivant le nom de Romanov sur la liste des 33 joueurs qui participeront au camp.

Voici la liste des 33 invités:

Gardiens (4): Charlie Lindgren, Michael McNiven, Carey Price, Cayden Primeau

Défenseurs (12): Josh Brook, Ben Chiarot, Cale Fleury, Christian Folin, Noah Juulsen, Brett Kulak, Victor Mete, Gustav Olofsson, Xavier Ouellet Jeff Petry, Alexander Romanov, Shea Weber

Attaquants (17): Joel Armia, Alex Belzile, Paul Byron, Phillip Danault, Laurent Dauphin, Max Domi, Jonathan Drouin, Jake Evans, Brendan Gallagher, Charles Hudon, Jesperi Kotkaniemi, Artturi Lehkonen, Ryan Poehling, Nick Suzuki, Tomas Tatar, Jordan Weal, Dale Weise.