/entertainment/music
Navigation

«Histoire inacceptable»: Alaclair Ensemble se dissocie de Maybe Watson

Le rappeur québécois Maybe Watson
Photo d'archives Le rappeur québécois Maybe Watson

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe hip-hop Alaclair Ensemble s'est dissocié du rappeur Maybe Watson, dimanche, après avoir pris connaissance d'une «histoire inacceptable» dans la foulée de la vague de dénonciations qui déferle ces jours-ci sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: Dénonciation sur le web: «L’opinion populaire s’emballe très, très, très rapidement»

• À lire aussi: «Mon comportement lui a fait extrêmement mal» - Alex Nevsky

• À lire aussi: Vague de dénonciations: des têtes tombent dans le milieu artistique

«Nous venons d'être informés d'une histoire inacceptable concernant Maybe Watson. En date d'aujourd'hui, il ne fait plus parti[e] du groupe. Nous nous dissocions de lui, nous sommes sans mots...», a brièvement écrit la formation sur sa page Facebook, dimanche matin, sans donner plus de détails.

Le rappeur Maybe Watson a partagé dimanche vers 15 h sur son compte Facebook des excuses qu’ils offrent à ses victimes. «Je salue le courage des victimes qui dénoncent; je mesure aujourd’hui l’ampleur du mal dont je suis responsable. Je demande pardon. Ma conduite a souvent été tout [à] fait déplorable. Je suis franchement désolé», écrit-il.

Olivier Normandin-Guénette de son vrai nom ne nie pas les accusations.

«Mon seul souhait présentement est que le poids de ma honte et ma tristesse se [traduisent] pour mes victimes en soulagement de leur peine. J’ai également une pensée pour le public à qui je présente mes excuses. Quand [sic] à moi, je vais entreprendre une thérapie. Je dois entièrement me consacrer à la reconstruction de mon être.»  

  • ÉCOUTEZ la chronique culturelle d'Anaïs Guertin-Lacroix à QUB Radio:   

Alaclair Ensemble voguait sur le succès depuis la lancée de leur premier album en 2010 «4,99$» qui leur avait valu un prix GAMIQ. Le groupe originaire de Québec est aussi récipiendaire de quatre Félix.

«Nous étions aucument [sic] au courant d’aucunes histoires [sic] concernant aucun [sic] membre du groupe avant 19:20 pm hier soir», a précisé le groupe dans une deuxième publication Facebook. Selon eux, une «amie» leur aurait envoyé un texto relatant l'histoire.

Cette décision «responsable» a été soutenue «sans équivoque» par Disques 7ième Ciel, la maison de production d'Alaclair Ensemble, toujours sur Facebook.

Contactée par le «24 Heures», la maison de disque n’a pas voulu ajouter plus de détails. Alaclair Ensemble et Maybe Watson n’ont pu être rejoints au moment de publier ces lignes.

Maybe Watson était l’un des six membres de la formation artistique. Avec Ogden Ridjanovic, alias Robert Nelson, aussi membre d’Alaclair Ensemble, ils formaient aussi le duo Rednext Level.

Dans son message sur Facebook, Maybe Watson a ajouté que les membres d’Alaclair Ensemble ne sont pas responsables de ses inconduites. «Il m’est insupportable de penser que par association ils seraient entraînés dans cette histoire.»

  • Écoutez la chronique QUB musique avec Stéphane Plante, à QUB Radio:

Depuis quelques semaines, des centaines de personnes ont témoigné sur les réseaux sociaux, dénonçant des agressions, du harcèlement ou d'autres gestes répréhensibles à caractère sexuel qu'ils ont subis.

Notamment, la chanteuse Safia Nolin a dénoncé des gestes qui auraient été commis par l'animatrice Maripier Morin, qui a depuis pris une «pause professionnelle».

Les chanteurs Yann Perreau et Bernard Adamus ont aussi été largués par leur maison de disque en raison d'allégations les concernant.

- Avec l’Agence QMI