/entertainment/shows
Navigation

[EN IMAGES] Une ambiance de feu de camp pour Kevin Parent

Une prestation acoustique propice aux jams et aux grooves

Coup d'oeil sur cet article

Une belle soirée d’été, des chansons connues et une ambiance de feu de camp, Kevin Parent a passé avec succès le test du spectacle en mode ciné-parc.

L’auteur-compositeur et interprète gaspésien était de passage sur le bord du fleuve, dimanche, à la Baie de Beauport avec sa troisième de cinq prestations à l’occasion de la tournée TD musiparc.

Photo Annie T. Roussel

C’est en trio, avec la violoncelliste Marianne Croft et le batteur Michel Roy, qu’il a revisité les pièces phares de son répertoire et qu'il en a interprété quelques nouvelles dans un spectacle livré en mode acoustique devant une centaine de voitures.

Il a d’ailleurs commencé sa prestation avec la petite nouvelle Pars avec moi qu’il a lancée, il y a quelques semaines. 

Photo Annie T. Roussel

«On a une belle soirée. Le ciel est beau», a-t-il lancé.

La violoncelliste Marianne Croft, aux cheveux magenta, apporte des couleurs intéressantes. On a été en mesure de le constater durant La jasette et durant l’incontournable Seigneur de l'album Pigeon d’argile, lancé par le chanteur il y a 25 ans. Croft et le batteur Michel Roy ajoutent aussi leurs voix.

Photo Annie T. Roussel

En entrevue, la semaine dernière, Kevin Parent avouait qu’il n’était pas au courant de ce que l’on pouvait faire en termes de prestation en mode ciné-parc. Il croyait qu’il fallait favoriser l’acoustique en opposition à un mode plus électrique. Une information qu’il aurait aimé avoir. Ce qui ne l’a pas empêché de très bien se tirer d’affaire. 

Tel un chef d’orchestre, Kevin Parent dirige les musiciens, initiant des jams et des grooves sur le vif, comme il l’a fait durant Father on the Go et Mother of the Child sur lesquelles Marianne Croft a effectué de belles vocalises. Il laisse beaucoup de place à ses deux musiciens.

Photo Annie T. Roussel

Les «chums» du K-Mart

Durant un segment de deux chansons en anglais, Kevin Parent a suggéré aux gens qui aiment moins de porter attention au violoncelle. 

«Ils peuvent même changer de poste», a dit le batteur Michel Roy, en faisait référence à la fréquence FM du concert. 

Photo Annie T. Roussel

Un segment où il s’est un peu égaré avant de ramener son monde avec Boomerang et ses chums «ben comiques et ben smattes» qu’on achète au K-Mart, Ado Maso et Maudite jalousie

La foule a insisté et réclamé, à coups de klaxon, un dernier rappel qu’elle n’aura pas eu.

Photo Annie T. Roussel

Kevin Parent offre deux concerts d’ici la fin de cette tournée. Il sera à Bromont jeudi et à Mercier vendredi. 

La série TD musiparc se poursuit mercredi avec les prestations de Roxanne Bruneau (Baie de Beauport), Matt Lang (Bromont), Les Denis Drolet (Gatineau), Marc Dupré (Mercier) et le duo Dominic et Martin (ICAR Mirabel).