/portemonnaie/business
Navigation

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Je suis allé au Musée d’Art contemporain de Montréal pour voir l’œuvre, Les Prophètes.

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

 

Exportations et importations, équilibre de marché, volatilité, PIB, taux de chômage naturel, courbes d’Engel, raisonnement keynésien, chômage. 

Ces mots provenant tout droit de nos cours d’économie traversent leur domaine de prédilection et investissent notre art.

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

Les artistes canadiens, Richard Ibghy et Marilou Lemmens, ont fait des petites sculptures en bois, plastique et fil de cuivre et coton, chacune représentant une théorie ou une situation économique.

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

«En tant que personnes qui abordent le destin et le caractère moral d’une nation, les économistes sont les prophètes des temps modernes, et les graphiques et diagrammes qu’ils produisent sont leurs prophéties», ont déclaré les artistes à propos de leur création.

Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

Les courbes ne présentent pas de chiffres, pas de coordonnées, pas d’unité. Juste des axes et des graphiques. L’abstraction artistique se mêle aux concepts économiques qui se veulent tangibles et concrets.

En regardant ces petites sculptures, trois réflexions me sont venues à l’esprit :

  • La petitesse des sculptures contraste avec les conséquences à grande échelle des décisions qui découlent des graphiques et des théories économiques sur la vie des gens ordinaires. Une simple intersection de droites peut obliger à licencier des hommes et des femmes.
  • Pour la majorité des gens, avec ou sans unités ces courbes sont abstraites. C’est aussi cette part de mystère qui représente les économistes comme des prophètes; le fait que leurs décisions semblent être des nécessités répondant à un ordre inévitable des choses.
  • L’économie, la marchandise et les marchés ont tout investi, jusqu’à la représentation artistique. Bien sûr, l’argent gérait l’art depuis des décennies. Mais il arrive aujourd’hui au centre du spectacle. Il est héros de l’œuvre.
Des artistes s'attaquent subtilement à l'économie
Photo : Richard-Max Tremblay

L’œuvre d’Ibghy et Lemmens est frappante. Plutôt que de nous faire évader, elle nous ramène au réel et à une forme de vulnérabilité. C’est dérangeant et passionnant en même temps.

 

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux