/news/currentevents
Navigation

[PHOTOS] Traque de Martin Carpentier: déploiement important au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Coup d'oeil sur cet article

Le parc des Chutes-de-la-Chaudière, à Lévis, a été brusquement évacué pour permettre la tenue d’une importante opération policière en lien avec la traque de Martin Carpentier, mercredi, près du mémorial citoyen dédié aux jeunes victimes Romy et Norah, mais il n’y avait finalement aucune trace du suspect sur place.

• À lire aussi: Traque de Martin Carpentier: la Sûreté du Québec beaucoup plus discrète

• À lire aussi: [PHOTOS] Fillettes décédées: Carpentier reste introuvable après 6 jours de recherches

• À lire aussi: Fillettes décédées: «C’est difficile à comprendre», dit un prêtre proche de la famille

• À lire aussi: Mère de Romy et Norah: «Je voudrais la prendre dans mes bras, la serrer»

À 8h49, un grand nombre de policiers de la Sûreté du Québec et de Lévis, dont certains équipés de VTT et de motos, se sont dirigés en trombe à cet endroit.

Subitement, tous les visiteurs ont été priés de quitter les lieux et l’accès au parc a été fermé, au grand étonnement des nombreux citoyens qui étaient présents, a constaté Le Journal.

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Selon nos informations, les enquêteurs voulaient vérifier un signalement à propos d’un homme non identifié qui était «caché» dans un boisé à proximité des chutes.

«On a reçu un appel nous informant qu’un individu particulier, bizarre, circulait dans le parc des Chutes à Charny, donc immédiatement, on ne prend aucune information à la légère, [...] les policiers de Lévis se sont présentés au parc, les policiers de la Sûreté du Québec aussi», décrit Christian Cantin, porte-parole du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL).

À 30 kilomètres de Saint-Apollinaire, où la chasse à l’homme pour retrouver le père de 44 ans, suspecté de l’enlèvement de ses filles, a principalement été conduite depuis une semaine, cette piste semblait prometteuse. Mais elle s’est finalement ajoutée à la liste des tentatives infructueuses pour retrouver Carpentier.

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Sur place, un ratissage a été effectué et l’individu faisant l’objet du signalement a rapidement été trouvé. «[Il] ne correspond pas du tout au suspect qui est recherché à Saint-Apollinaire», dit M. Cantin. L’homme a été orienté vers l’hôpital pour recevoir les soins appropriés à son état.

«On a eu un signalement, ç’a été vérifié, c’est négatif», a également confirmé Hélène Nepton, porte-parole de la SQ.

Photo Agence QMI, Marc Vallières

Depuis une semaine, les policiers ont mené plusieurs vérifications de la sorte. La plupart n’ont pas été concluantes. On constate néanmoins que les autorités ne prennent aucun risque et traitent avec sérieux les informations transmises par le public.