/world/usa
Navigation

Trump met en garde Téhéran contre l’exécution de trois manifestants

Trump met en garde Téhéran contre l’exécution de trois manifestants
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le président américain Donald Trump a mis en garde mercredi l’Iran contre l’exécution de trois personnes impliquées dans des manifestations de novembre 2019. 

« L’exécution de ces trois personnes enverrait un message terrible au monde et ne devrait pas avoir lieu! », a tweeté le locataire de la Maison Blanche en anglais, avec le hashtag #StopExecutionsInIran, puis en farsi.

Selon le journal réformateur Charq, les trois condamnés sont Amirhossein Moradi, 26 ans, Saïd Tamdjidi, 28 ans, et Mohammad Radjabi, 26 ans.

Leur avocat, Mostafa Nili, qui affirme que les accusés n’ont pas eu accès à leurs dossiers, entend réclamer un nouveau procès.

Un mouvement de contestation avait éclaté le 15 novembre en Iran dès l’annonce d’une forte hausse du prix de l’essence, en pleine crise économique, et avait touché une centaine de villes.

Des postes de police avaient été attaqués, des magasins pillés et des banques et des stations-service incendiées, et les autorités avaient imposé une coupure d’internet d’une semaine. 

Selon Washington, la répression des manifestations de novembre a fait plus de 1000 morts. Les autorités iraniennes ont elles parlé de 230 personnes tuées dans ces émeutes.