/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Aucun établissement sanctionné par la CNESST

L’organisation n’a pas remis d’amende en lien avec la santé publique

Coup d'oeil sur cet article

Chargée de faire respecter les règles de la santé publique dans les commerces, les restaurants et autres milieux de travail, la CNESST n’a délivré à ce jour aucune amende au Québec.

Les établissements qui n’ont pas respecté l’une ou l’autre des mesures sanitaires édictées par la santé publique n’ont pas été sanctionnés par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail.

Cette situation s’explique notamment par la « très, très bonne collaboration » de la part des employeurs visités par la CNESST, avance Nicolas Bégin, porte-parole de l’organisation.

6814 interventions

Entre le 13 mars et le 13 juillet, les inspecteurs ont réalisé plus de 6814 interventions sur l’ensemble du territoire québécois relativement à la COVID-19. Plus du tiers de ces actions ont été effectuées à la suite de plaintes.

Ces dernières étaient faites « particulièrement à l’égard des mesures de prévention mises en place par l’employeur et les équipements de protection », explique par courriel la porte-parole Audréane Lafrenière, qui cite en exemple le non-respect de la distanciation physique de deux mètres ou du port du masque.

Non-conformité

Dans les milieux de travail, quelque 1858 interventions ont permis de découvrir « au moins un élément de non-conformité à la Loi sur la santé et la sécurité du travail et à ses règlements », révèle la CNESST. Malgré cela, aucun constat d’infraction n’a été remis, bien que la CNESST en ait le pouvoir. 

« Quand un inspecteur se présente dans un milieu de travail et constate certaines anomalies, il va demander à l’employeur certains correctifs. Et une fois que ces correctifs sont apportés et jugés satisfaisants, on ferme le dossier. Il n’y a pas nécessité d’avoir un constat d’infraction », explique Nicolas Bégin.

Les secteurs de la construction et du commerce de détail ont été les plus visés par la CNESST, avec respectivement 2557 et 1548 interventions. La restauration suit, avec 726 actions. 

Les données de ce secteur sont toutefois « incomplètes », précise la CNESST, qui soutient que plus de 780 interventions ont été réalisées au cours du week-end dernier. Ces dernières n’avaient toutefois pas été encore compilées dans les chiffres transmis au Journal.


Les actions de la CNESST relatives à la COVID-19 (entre le 13 mars et le 13 juillet 2020)

  • 6814 interventions
  • 2043 plaintes reçues
  • 0 amende

Nombre d’interventions de la CNESST par secteur d’activité

  • Construction : 2557
  • Commerce de détail : 1548
  • Restauration : 726
  • Manufacturier : 565
  • Service de garde : 325
  • Santé : 302
  • Éducation : 274
  • Mines : 43
  • Transport collectif : 6
  • Autres : 468
Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.