/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Encore des heures d’attente pour se faire tester pour la COVID

Pendant que la file s’étirait à une nouvelle clinique, l’attente était nulle ailleurs

Coup d'oeil sur cet article

Les Montréalais qui espéraient passer un test de dépistage rapide de la COVID-19, dans la nouvelle clinique mobile du quartier Ahuntsic, ont dû prendre leur mal en patience jeudi, alors que l’attente était pratiquement nulle ailleurs.

• À lire aussi: COVID-19: les cas augmentent dans les bars montréalais

• À lire aussi: COVID-19: «On n’exclut pas de fermer les bars», dit Legault

• À lire aussi: COVID-19 : l’attente pour se faire tester à Montréal est «inacceptable», martèle Legault

Hugo Duguay, qui souhaitait se faire tester à la roulotte de la clinique mobile de Louvain, stationnée en bordure du parc Henri-Julien, attendait depuis déjà quatre heures sous un soleil de plomb quand Le Journal l’a rencontré. 

« Les gens font ce qu’ils peuvent avec les moyens qu’ils ont », se résignait-il, patient.

De passage à cette clinique mobile, le nouveau ministre de la Santé, Christian Dubé, a reconnu le besoin de réaligner la stratégie de dépistage pour mettre l’accent sur le « sans rendez-vous ». 

 « Est-ce que je suis content de voir les files d’attente ? La réponse est non », a-t-il admis en mêlée de presse.

Le ministre a précisé que des employés des différents Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) de Montréal seraient réaffectés en fonction des besoins dans les prochains jours.

La clinique mobile de Louvain est l’une des deux nouvelles installations à avoir ouvert ses portes jeudi matin, ce qui implique un certain temps de « rodage », a estimé Marie-Hélène Giguère, relationniste média au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal. 

Une file prioritaire pour les personnes vulnérables et les familles a été mise en place, expliquant en partie les délais importants, a-t-elle ajouté. Au plus fort de la journée, plus de 70 personnes attendaient en ligne.

Photo Nora T. Lamontagne

Pour rendre l’attente plus supportable, des employés ont distribué des bouteilles d’eau et des chaises pliantes aux citoyens. 

« On essaie de s’ajuster le plus vite possible », a affirmé Mme Giguère.

Plus tranquille ailleurs

Ailleurs sur l’île de Montréal, le temps d’attente était plus raisonnable.

Il était même possible de subir un test sans attendre à l’Hôtel-Dieu, au centre-ville de Montréal, en fin d’après-midi, contrairement à la veille où il fallait prévoir cinq heures en file. 

À la clinique Chauveau, dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, ouverte depuis le mois d’avril, il n’y avait pas d’attente non plus.

Les cliniques de Beaconsfield, dans l’ouest de l’île, du CLSC de Montréal-Nord et du CUSM, dans l’arrondissement Sud-Ouest, affichaient pour leur part un temps d’attente inférieur à 30 minutes jeudi après-midi, ont confirmé les CIUSSS.

  • ÉCOUTEZ Cécile Tremblay, Microbiologiste et infectiologue au CHUM, sur QUB radio:    

Des tests et des tests

Le nombre de tests de dépistage à la grandeur du Québec est en hausse depuis une semaine, après être descendu à près de 5000. 

Jeudi, ce sont 12 000 personnes qui se sont déplacées pour se faire dépister. 

« On est victimes du taux de réponse de la population », a dit le ministre Dubé.

Samedi dernier, la Direction régionale de santé publique de Montréal a demandé à toute personne ayant fréquenté un bar de la métropole d’aller se faire tester par mesure de précaution. 

« Même au pire moment de la pandémie au mois d’avril, il n’y avait pas autant d’attente », a remarqué Christian Merciari, conseiller en communications au CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

La clinique de Chauveau est dorénavant ouverte 12 heures par jour pour faire face à cet afflux. 

« Il y a énormément de jeunes. C’est une clientèle qui a entendu le message de la santé publique », s’est réjoui M. Merciari.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.