/world/europe
Navigation

Poutine: Moscou a réussi à atténuer la crise économique due à la COVID-19

Poutine: Moscou a réussi à atténuer la crise économique due à la COVID-19
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Russie est parvenue à limiter l'impact de l’épidémie de coronavirus sur l’économie du pays, qui est désormais en reprise «progressive», a estimé jeudi le président Vladimir Poutine. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: Russie: des perquisitions visant des détracteurs du pouvoir

«On peut dire aujourd’hui que (nos) mesures ont eu un résultat, et qu’elles ont permis d’atténuer de façon significative la sévérité de la crise», a-t-il affirmé, lors d’une réunion gouvernementale par visioconférence.

«Maintenant, au fur et à mesure de la levée des restrictions, l’activité économique redémarre progressivement», a-t-il poursuivi, précisant toutefois que la gravité de la crise avait été «très sérieuse» et «palpable» pour les Russes.

«Dans certains pays, le montant de l’aide dépensé était beaucoup plus élevé, mais nous avons obtenu exactement les résultats voulus», s’est défendu le président, les montants débloqués par les autorités ayant été critiqués pour leur relative faiblesse par rapport, entre autres, à ceux des voisins européens.

L’économie russe a été durement frappée par le ralentissement de l’activité causé par la fermeture des frontières, les mesures de confinement, mais aussi la chute des prix du pétrole après un différend opposant Moscou et Ryad.

Pour juguler l’épidémie, le mois d’avril avait été entièrement chômé en Russie, et celui de mai en partie. Le gouvernement russe dit s’attendre à une chute du PIB de 5% sur l’année.

Mercredi, Vladimir Poutine a indiqué que «près de 3 millions de Russes» étaient enregistrés officiellement comme demandeurs d’emploi.

Une hausse par rapport au mois de mai, lorsque 2,1 millions de personnes étaient inscrites comme chômeurs, selon les chiffres officiels. 

Sur l’ensemble de la population active, le taux de chômage s’est établi à 6,1% en mai, soit une augmentation par rapport à avril (5,8%) et mars (4,7%). 

«L’objectif premier de notre politique économique est de rétablir le niveau d’activité» d’ici 2021, a insisté le président russe.

Pour atténuer la récession, les autorités russes ont débloqué des subventions et des aides aux familles et aux entreprises, mais elles ont hésité à toucher aux grandes réserves budgétaires du pays.