/sports/racing
Navigation

Vettel s’approche d’Aston Martin

Coup d'oeil sur cet article

Au centre des rumeurs l’envoyant chez Racing Point l’an prochain, Sebastian Vettel a confirmé jeudi qu’il avait entamé des discussions avec cette écurie, qui sera rebaptisée Aston Martin en 2021.

« Il ne s’agit que de pourparlers préliminaires, a indiqué le quadruple champion du monde, qui quittera Ferrari à la fin de la saison. Tous les scénarios sont possibles, soit de rester en F1 ou de faire quelque chose de différent. Pour l’instant, il n’y a rien de concret. »

Or, selon des sources proches du dossier, la venue de l’Allemand au sein de cette équipe dirigée par le milliardaire canadien Lawrence Stroll serait annoncée le 2 août, à quelques heures du départ de la première des deux courses prévues au circuit de Silverstone, en Angleterre.

« Tout le monde parle de Racing Point, a renchéri Vettel. Leurs deux premières courses ont été impressionnantes. »

La seule ouverture

Il s’agit pour Vettel de la dernière occasion pour se dénicher un bon volant la saison prochaine. Son ancien employeur, Red Bull, a clairement signifié qu’il n’envisage pas de le rapatrier. 

Puis, de toute évidence, Mercedes va bientôt annoncer une prolongation de contrat pour ses deux pilotes actuels, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Plusieurs observateurs anticipaient le recrutement de George Russell chez Mercedes l’an prochain, mais l’écurie Williams a annoncé jeudi que le jeune espoir britannique demeurera au sein de cette équipe en 2021, aux côtés du Canadien Nicholas Latifi.

Pérez magasine

Comme il est assuré que Vettel ne délogera pas Lance Stroll, le fils du propriétaire, c’est assurément Sergio Pérez qui va écoper chez Aston Martin.

Le principal intéressé, lui, s’est fait avare de commentaires, quoiqu’il n’a pas nié avoir été contacté par des équipes de F1 en prévision de la saison prochaine. On suppose qu’il s’agit des écuries Alfa Romeo et Haas, au sein desquelles l’arrivée de sang neuf est plus que probable en 2021.

« Je ne mentionnerai pas le nom de ces écuries, a raconté le Mexicain. Il n’est pas exclu que me dirige aussi vers d’autres disciplines de la course automobile. »

Quant à Stroll, en entrevue avec les journalistes québécois jeudi, il a fait savoir qu’il n’avait aucun rôle à jouer dans l’éventuelle embauche de Vettel.

« Les rumeurs font partie du grand cirque de la F1, a indiqué le Québécois. Moi, je me concentre sur le travail que j’ai à accomplir. Je reste dans ma bulle de pilote. »

Lewis Hamilton est le grand favori pour s’imposer en Hongrie dimanche. S’il accède à la première marche du podium, il remportera ainsi le même Grand Prix pour la huitième fois. Michael Schumacher est le seul pilote de l’histoire de la F1 à avoir gagné la même course (le GP de France) à huit reprises.