/news/politics
Navigation

WE Charity: le commissaire à l'éthique enquêtera sur Morneau

Coup d'oeil sur cet article

 Le commissaire à l'éthique et aux conflits d'intérêts enquêtera sur le ministre des Finances Bill Morneau dans le cadre de l'affaire WE Charity, en plus du premier ministre Justin Trudeau.

• À lire aussi - Grand chambardement des activités de WE Charity

• À lire aussi - WE Charity: vers un témoignage de Trudeau?

C’est ce qu’il a annoncé jeudi, répondant ainsi favorablement à la demande de plusieurs parlementaires, dont les conservateurs.

Ces derniers ont demandé au commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique de se pencher sur le cas du ministre des Finances, Bill Morneau, dont les filles ont œuvré pour le fameux organisme WE Charity.

Sur Twitter, le commissaire Mario Dion a promis qu’un rapport sera publié à l’issue de l’enquête qui se tiendra à huis clos.

Plusieurs parlementaires estiment que M. Morneau aurait dû se retirer des pourparlers entourant l’octroi à cet organisme de bienfaisance de la gestion d’un programme de bourses, sachant que deux de ses filles ont gravité autour de l’organisme torontois.

Rappelons qu’on a appris récemment que la fille adoptive du ministre a décroché un emploi rémunéré pour WE Charity en 2019. Une autre de ses enfants a reçu le soutien de l’organisme lorsqu’elle a sorti un livre sur les jeunes réfugiées au Kenya, en 2016. Elle a aussi livré des discours lors d’événements organisés par WE Charity, mais n’a pas été payée pour cela.

Ces révélations viennent s’ajouter à la controverse entourant l’octroi de ce contrat sans appel d’offres de 19,5 M$. Le premier ministre Justin Trudeau est aussi sur la sellette depuis plus d’une semaine, car sa famille est aussi directement impliquée dans WE Charity.