/news/coronavirus
Navigation

États-Unis: augmentation de cas sous fond de débats sur le masque

Coup d'oeil sur cet article

Le nombre de cas de COVID-19 continue de grimper aux États-Unis, mais certains constatent que les endroits qui ont rendu le masque obligatoire contiennent mieux la pandémie. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: États-Unis: plus de 60 000 nouveaux cas de coronavirus enregistrés en 24h

«Quand je regarde ce qui se passe au Texas, en Floride, en Georgie et dans d’autres États, je pense que [les gouverneurs de ces États] n'en font pas assez pour maîtriser le virus», a souligné le Dr Ashish Jha, directeur du prestigieux Global Health Institute de l’Université Harvard, sur les ondes du réseau NBC.

Plusieurs maires de grandes villes du sud du pays se sont ralliés à ces arguments dans les derniers jours et ont imposé le port du masque, en dépit de ce que prônent les gouverneurs républicains de leurs États respectifs.

C’est bien entendu le cas en Georgie, où le gouverneur républicain Brian Kemp a attaqué jeudi en justice la mairesse d’Atlanta, Keisha Lance Bottoms, pour avoir imposé le port du masque dans sa ville.

Mme Lance Bottoms, qui est pressentie par certains analystes pour être la colistière du démocrate Joe Biden à l’élection présidentielle de novembre, a reproché vendredi au gouverneur Kemp d’être motivé par son idéologie politique.

La Georgie reste l’un des États les plus touchés par la pandémie, mais samedi, c’est le Kentucky et le Texas qui ont surtout retenu l’attention de manière péjorative.

Le Kentucky a connu sa seconde augmentation quotidienne de cas le plus marquée depuis le début de la crise. Quelque 583 nouveaux cas se sont ajoutés au bilan, qui totalise 22 184 personnes diagnostiquées avec le coronavirus depuis que la pandémie a débuté.

«Cela signifie que c'est une période dangereuse, et cela ne peut pas être expliqué par notre augmentation des tests», a déclaré le gouverneur démocrate Andy Beshear dans un communiqué cité par ABC News.

Le président Donald Trump avait déjà prétendu précédemment que l’augmentation du nombre de cas aux États-Unis était due à l’augmentation du nombre de tests.

Le gouverneur Beshear a plutôt affirmé samedi que ces mauvais chiffres reflètent l’époque où le masque n’était pas encore obligatoire dans son État.

Au Texas, 10 658 personnes étaient hospitalisées samedi, un sommet inégalé depuis le début de la crise.

Quant au nombre de nouveaux cas, il a dépassé les 10 000. Ce n’était que la cinquième fois que le Texas franchissait ce seuil, toujours selon les informations d’ABC News.

L’Arizona s’est aussi démarqué d’une bien triste façon samedi, alors que 147 personnes ont perdu la vie, un record pour cet État.

En nombre absolu, les États-Unis forment le pays le plus touché par la COVID-19 avec 3,6 millions de diagnostics positifs et 139 266 morts.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.