/sports/soccer/impact
Navigation

Pas une tâche facile pour l’Impact

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact de Montréal a impérativement besoin d’une victoire pour poursuivre son chemin dans le tournoi «La MLS est de retour», et le D.C. United ne sera pas une proie facile, mardi. 

Si la formation de la capitale américaine est elle aussi à la recherche d’une première victoire dans ce tournoi, elle est malgré tout revenue de l’arrière deux fois pour arracher des verdicts nuls de 2 à 2 au Toronto FC et de 1 à 1 au Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

«C’est une équipe qui se bat énormément», a fait valoir le Québécois Samuel Piette, dimanche, lors d’une vidéoconférence. «On l’a vu contre Toronto, quand ils tiraient de l’arrière 2 à 0 avec un homme en moins et ont réussi à revenir de l’arrière. C’est une équipe bien organisée défensivement. Offensivement, ils ont de bons atouts avec [Ola] Kamara, [Yamil] Asad et [Edison] Flores. C’est une équipe très dangereuse.»

«Ce qu’on a bien fait contre Toronto, c’est de faire circuler le ballon de gauche à droite pour faire bouger l’adversaire. On est capables de le faire. Il faut les essouffler avec la possession de la balle. Ce sera la clé.»

Surveiller le vieux

Dans ce tournoi, l’Argentin Federico Higuain a disputé ses deux premières parties avec le D.C. United, s’amenant chaque fois en fin de rencontre. L’ancien du Crew de Columbus, qui a dû être opéré au genou l’année passée, a marqué le but égalisateur des siens tard dans chacune des parties.

Ainsi, malgré ses 35 ans, Higuain sera au cœur des préoccupations de l’entraîneur-chef Thierry Henry.

«Ça fait longtemps qu’il est dans la ligue, a analysé Henry. On parle d’un joueur intelligent qui voit le jeu. C’est un joueur de qualité. Il y en a d’autres [pour le D.C. United], mais c’est vrai que le vieux, il est encore là.»

«Si tu le laisses se tourner et arriver devant ton but, en général, il ne rate pas souvent.»