/news/coronavirus
Navigation

Des bars pointés du doigt pour une éclosion de COVID-19 s’inquiètent

Coup d'oeil sur cet article

Des bars pointés du doigt lundi par le gouvernement du Québec à cause d’éclosions de COVID-19 trouvent dommage d’être placés sous les projecteurs, malgré leurs efforts et leur bon vouloir pour respecter les mesures sanitaires à la lettre.

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie de coronavirus

• À lire aussi: Le masque obligatoire est là «pour un bon bout de temps»

« Les gens qui entrent dans l’établissement, c’est pas marqué COVID sur leur front. Même si on met toutes les mesures en place, ça ne prend pas grand-chose », déplore un membre de la direction du Mile Public House du quartier Dix30, qui a préféré conserver l’anonymat puisqu’il n’a pas la permission de discuter avec les médias. 

Mile Public House
Photo Ben Pelosse
Mile Public House

Lors de la conférence de presse, lundi, la santé publique a nommé quatre établissements où il y a eu une éclosion de COVID-19 depuis la réouverture des bars, c’est-à-dire le Bar Minéral, le Nacho Libre et le Bar Renard, à Montréal, ainsi que le Mile Public House, à Brossard.

  • ÉCOUTEZ l'entrevue d'Isabelle Corriveau, l’une des copropriétaires du bar Renard, à QUB Radio:

Bar Minéral
Photo Pierre-Paul Poulin
Bar Minéral

Répercussions sévères

Or, cette dénonciation publique inquiète les tenanciers des établissements visés, qui craignent de sévères répercussions sur leur bar, malgré toutes les mesures imposées au préalable.

Nacho Libre
Photo Pierre-Paul Poulin
Nacho Libre

« De se faire pointer du doigt alors qu’on a mis toutes les mesures, toutes les énergies possibles pour faire le plus attention possible, c’est sûr que ça fait très mal », a indiqué Isabelle Corriveau, copropriétaire du bar Renard, en entrevue avec TVA Nouvelles. 

Bar Renard
Photo Pierre-Paul Poulin
Bar Renard

Pas moins de 924 bars possèdent un permis de consommation sur l’île de Montréal, tandis qu’il y en a environ 1400 sur la Rive-Sud, a souligné la santé publique. 

« C’est une atteinte à la réputation, selon moi. Il y a des centaines de bars au Québec, et on en nomme quatre. Pourquoi encore plus marteler ces établissements-là, qui veulent juste essayer de survivre ? », ajoute-t-elle. 

À nouveau

Au début du mois de juillet, la direction de la santé publique de la Montérégie a publié un avis demandant à tous ceux ayant fréquenté le Mile Public House, le 30 juin, d’aller se faire tester, après que des individus infectés y eurent terminé la soirée. 

Malgré la perte d’achalandage dès la publication de l’avis et l’augmentation des mesures, le bar est quand même pointé du doigt à nouveau, déplore le membre de la direction.

« Si des amis rentrent et sont contagieux, et se donnent le virus entre eux, jusqu’à quel point sommes-nous responsables ? », se questionne-t-il. 

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres