/entertainment/tv
Navigation

TVA Sports et RDS renaissent

Le retour du sport professionnel stimulera leurs cotes d’écoute

AUTO-F1-PRIX-HUN
Photo AFP Dimanche, le Grand Prix de Formule 1 de Hongrie et Lance Stroll ont attiré 227 000 téléspectateurs, permettant à RDS d’obtenir ses meilleures cotes d’écoute en 4 mois.

Coup d'oeil sur cet article

Après une pause forcée de quatre mois, le sport se réapproprie les ondes depuis quelques jours. Une reprise qui enthousiasme les chaînes RDS et TVA Sports, lesquelles n’ont pas été épargnées durant cette longue disette.

Dimanche, le Grand Prix de Formule 1 de Hongrie a permis à RDS d’obtenir ses meilleures cotes d’écoute en quatre mois : 237 000 amateurs de course automobile étaient devant leur écran.

Ce résultat redonne beaucoup d’espoir au réseau, dont les parts de marché ont fondu comme neige au soleil quand l’ensemble des ligues sportives ont annulé leurs activités cet hiver. Établies à 4,2 % au cours des mois de janvier et février, elles tournent autour de 0,8 % depuis le 9 mars, révèlent les données confirmées de Numéris compilées par Deep Blue Canada.

Même chose chez TVA Sports. La pandémie de COVID-19 a fait passer ses parts de marché de 2 % à 0,7 %.

Ces chiffres devraient grimper au cours des prochaines semaines grâce au retour en ondes de plusieurs sports chouchous des Québécois, y compris le baseball, qui reprendra du service jeudi à RDS et vendredi à TVA Sports.

Place aux sports

Le hockey du Canadien redémarrera mardi à TVA Sports et TVA, à l’occasion d’une partie préparatoire contre Toronto. La veille, RDS rapatriera son 5 à 7 et L’Antichambre, deux émissions débranchées depuis quelques mois.

Le redéploiement du sport télévisé se poursuivra le samedi 1er août quand RDS diffusera une rencontre des Raptors de Toronto.

Ces retours aideront ces deux chaînes à combler leurs grilles horaires, qui comptaient beaucoup de rediffusions ce printemps. Elles attendent également la résurrection du tennis, sans compter celle du football canadien (LCF) et américain (LNF).

« Le sport en direct, c’est l’ADN de toutes les chaînes sportives, indique Patrick Tremblay, chef des communications et relations publiques chez Bell Média, propriétaire de RDS. Toutes nos émissions périphériques sont conçues et positionnées pour promouvoir les rendez-vous en direct. »

L’été devant la télé ?

Les amateurs seront-ils au rendez-vous quand tout commencera à débouler en plein cœur de l’été ? Sans être spectaculaires, les cotes d’écoute des premiers sports ayant repris l’antenne sont encourageantes.

Les trois premiers Grands Prix de Formule 1 ont enregistré une moyenne de 200 000 téléspectateurs à RDS, des résultats comparables à ceux obtenus à pareilles dates l’an dernier, souligne Patrick Tremblay de Bell Média.

À TVA Sports, 59 000 personnes ont regardé les deux premiers matchs de l’Impact de Montréal.

« Ramener les gens aux sports au beau milieu de l’été, en pleine pandémie de la COVID-19, c’est un beau défi, déclare Véronique Dubois, directrice des programmes à TVA Sports. On n’a pas l’habitude de regarder le Canadien en maillot de bain. C’est du jamais vu, les séries durant une canicule ! »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.