/news/politics
Navigation

Les conservateurs réclament la démission de Morneau, appuyés par le Bloc

Les conservateurs réclament la démission de Morneau, appuyés par le Bloc
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les conservateurs réclament la démission du ministre des Finances Bill Morneau dans la foulée des nouveaux développements concernant l'affaire WE Charity. Le Bloc québécois est aussi en faveur de cette demande.

• À lire aussi: WE Charity: le premier ministre Trudeau accepte de s'expliquer

• À lire aussi: WE Charity: tir groupé aux Communes contre Trudeau

Les conservateurs présenteront officiellement leur appel au retrait de M. Morneau jeudi en point de presse. Le Bloc québécois a pour sa part fait un avis de dépôt d'une motion en ce sens, mercredi, et le texte devrait être officiellement déposé jeudi au comité de l'éthique.

Cette offensive des oppositions contre le gouvernement Trudeau survient dans la foulée de nouvelles révélations devant le comité des finances faisant enquête sur l'affaire d'apparence de conflits d'intérêts qui éclabousse les libéraux depuis plusieurs semaines.

Le ministre des Finances Bill Morneau a dit, mercredi en témoignant devant ce comité, qu'il s’est fait offrir par WE Charity un voyage familial d’une valeur de 41 000 $. Il a remboursé l’organisme mercredi, le jour même où il comparaissait.

  • Rhéal Fortin, député du Bloc québécois de Rivière-du-Nord, revient sur la controverse:

«C’était une dépense dont je n’étais pas au courant, a-t-il dit à titre de justification. C’était une erreur.»

Rappelons que la fille de M. Morneau travaille pour l'organisation, qui a obtenu sans appel d'offres la gestion d'un programme de 900 millions $ de bourses de bénévolat étudiant déployé durant la crise de la COVID-19. Face à la controverse, WE Charity s'est retirée.

Le Nouveau Parti démocratique pourrait joindre sa voix, dans les prochains jours, à l'appel à la démission du ministre. On craint toutefois que, si M. Morneau quittait ses fonctions ministérielles, il ne soit plus soumis au même niveau de reddition de comptes et qu'il soit plus difficile de faire la lumière sur l'affaire WE Charity.