/world/middleeast
Navigation

Israël: les contaminations augmentent, Netanyahu nomme un coordinateur COVID-19

Coup d'oeil sur cet article

JÉRUSALEM | Largement critiqué pour sa gestion de l’épidémie de COVID-19, le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a nommé un professionnel de santé publique pour gérer ce dossier, alors le nombre des contaminés est reparti à la hausse, a indiqué son bureau jeudi. 

Le mécontentement populaire s’est intensifié, ces dernières semaines en Israël, où des manifestations ont régulièrement lieu à Jérusalem et Tel-Aviv pour dénoncer la corruption, la gestion de la pandémie de COVID-19 par le gouvernement de M. Netanyahu et ses conséquences.

Parallèlement, les appels se sont multipliés pour la nomination d’un coordinateur de la lutte contre le coronavirus, une tâche qui été confiée à Ronnie Gamzu, PDG du complexe médical Sourasky de Tel-Aviv, selon un communiqué officiel. 

«Professeur Gamzu a de nombreuses années d’expérience administrative dans le domaine de la santé, y compris des responsabilités en tant que directeur général du ministère de la Santé», ajoute le communiqué.

Jusqu’à récemment, Israël se vantait de sa gestion de la pandémie, mais le nombre de nouveaux malades est reparti à la hausse au fur et à mesure du déconfinement et le taux de chômage a bondi ces derniers mois, dépassant les 20%.

Le pays de quelque neuf millions d’habitants a enregistré plus de 56 000 cas confirmés mercredi, dont 430 morts.

Ces dernières semaines, les nouveaux cas ont régulièrement dépassé 1000 par jour, avec un pic de 2000 mardi.

Pour lutter contre la propagation du virus, Israël avait imposé, à la mi-mars, un strict confinement durant lequel seuls les professionnels exerçant des métiers jugés essentiels étaient autorisés à travailler.

Le gouvernement a levé certaines restrictions à la fin du mois de mai, mais en a annoncé de nouvelles la semaine dernière, comme la fermeture des bars et des boîtes de nuit après avoir constaté une hausse rapide des contaminations.