/world/middleeast
Navigation

Un avion de ligne iranien approché par des avions de combat américains

Coup d'oeil sur cet article

TÉHÉRAN | Un avion de ligne iranien a été approché au-dessus de la Syrie par deux avions de combat américains, ont affirmé vendredi les autorités iraniennes, le Commandement américain au Moyen-Orient évoquant une «inspection visuelle». 

Dans un premier temps, l’Iran avait accusé Israël d’avoir tenté d’intercepter dans le ciel syrien, jeudi, l’avion de la compagnie Mahan Air qui a finalement atterri sans problèmes à Beyrouth, sa destination.

Israël et les États-Unis sont des ennemis de longue date de l’Iran. Le pouvoir iranien est un allié du régime en Syrie, pays en guerre depuis 2011 et voisin d’Israël, ainsi que du mouvement armé Hezbollah au Liban. 

Selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Moussavi, des avions de combat américains ont approché au-dessus de la Syrie l’avion iranien se rendant de Téhéran à Beyrouth. 

«Si quelque chose arrive à l’avion sur le chemin du retour, l’Iran tiendra les États-Unis pour responsables», a déclaré M. Moussavi, cité par le site de l’agence officielle Irna.

Il a ajouté que le message avait été transmis à l’ONU, mais aussi «à l’ambassadeur de Suisse à Téhéran», qui représente les intérêts des États-Unis en Iran en l’absence de relations diplomatiques entre les deux pays.

Dans la nuit, la télévision publique iranienne a montré une vidéo de passagers hurlant alors que l’avion iranien semblait tenter d’échapper à au moins deux avions de combat. «(...) Le pilote de l’avion commercial a réduit rapidement l’altitude pour éviter d’entrer en collision avec le chasseur et plusieurs passagers ont été blessés».

«Le pilote de l’avion iranien a eu une conversation avec les pilotes des deux chasseurs (...), ils se sont présentés comme américains», selon l’agence Irna.

De son côté, le Centre de commandement américain, qui supervise les opérations américaines au Moyen-Orient, a indiqué dans un communiqué que cette manœuvre avait été menée par un F-15 américain en «mission aérienne de routine» au-dessus de la Syrie, où les États-Unis maintiennent des troupes.

«L’inspection visuelle» s’est faite à 1000 mètres de distance et a été menée «conformément aux normes internationales», selon le communiqué. «Une fois que le pilote du F-15 a identifié l’avion comme un avion de passagers de Mahan Air, il s’est éloigné de l’appareil en toute sécurité».

Au Liban, une source de sécurité libanaise a indiqué que l’avion iranien avait atterri à l’aéroport de Beyrouth. «Il y a eu quatre blessés légers parmi les passagers».

En Syrie, les médias officiels ont également affirmé que des avions vraisemblablement de la coalition internationale dirigée par les États-Unis avaient approché l’avion iranien.