/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Bagarre dans un autobus à cause d’un masque

Le récalcitrant s’en est pris physiquement à un autre passager

PH-Facebook
Capture d’écran tirée de la page Facebook Spotted STM Un individu s’en est pris à un passager de la ligne 48 Ouest, à Rivière-des-Prairies, car ce dernier lui a dit qu’il dérangeait les autres voyageurs, en plus de ne pas respecter le port du masque dans les transports.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme a violemment attaqué un usager d’un autobus de Montréal vendredi, après s’être fait demander de porter son masque de protection obligatoire.

Dans une vidéo diffusée samedi sur la page Facebook « Spotted STM », on peut voir un chauffeur de bus de la ligne 48 Ouest, dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies, demander à un individu avec une chemise fleurie de mettre son couvre-visage.

Le conducteur de la Société de transport de Montréal (STM) profite de l’occasion pour diffuser un message automatique rappelant que le masque est obligatoire dans les transports en commun.

« Toi, fais ton travail et continue à chauffer », rétorque l’usager récalcitrant, qui a pourtant un masque dans la poche arrière de son pantalon, peut-on constater sur les images.

Un autre passager décide alors de s’interposer.

« Pourquoi tu déranges le monde ? Tu bois une bière et t’as pas de masque », entend-on. Visiblement agacé par ce commentaire, l’homme non masqué lui demande de se « mêler de ses affaires ». 

Quelques secondes plus tard, il assène un premier coup de poing au voyageur qui l’a interpellé.

Ce dernier tente de se protéger en repoussant son agresseur, mais reçoit deux autres coups, ce qui entraîne sa chute au sol.

Accès autorisé

Ce « comportement inacceptable » a été signalé au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), mentionne Isabelle-Alice Tremblay, porte-parole de la STM.

Mais elle rappelle que la STM ne peut toutefois pas interdire l’accès aux citoyens sans masque.

Selon la STM, 96 % des voyageurs arboraient le couvre-visage cette semaine, alors qu’ils n’étaient que 87 % la semaine dernière.

Le syndicat des chauffeurs d’autobus de la STM n’a pas souhaité faire de commentaires samedi.

Samedi soir, le SPVM était incapable de fournir la moindre information quant à cette agression.

Manifestation

Parallèlement à cet incident, des centaines de personnes se sont réunies samedi à Montréal pour exprimer leur colère et leur scepticisme face aux mesures sanitaires imposées par la Santé publique.

La distanciation sociale entre les manifestants n’était pas plus au rendez-vous que le port du masque.

Des gens n’hésitaient pas à s’enlacer et à se rapprocher. L’équipe de TVA Nouvelles a été la cible d’insultes de la part de manifestants.

Le journaliste Yves Poirier a même reçu une canette de bière sur lui, alors qu’il marchait à travers la foule, en plus d’être victime de gestes d’intimidation.

- Avec l’Agence QMI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.