/sports/soccer/impact
Navigation

L’Impact éliminé par Orlando

L’Impact a joué un match bien peu inspiré

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact avait la chance de briller, il a plutôt livré une performance sans éclat dans une défaite de 1 à 0 contre Orlando en huitièmes de finale, ce qui a mis un terme à son tournoi.

Déjà, l’Impact était chanceux de ne pas tirer de l’arrière par trois ou quatre buts après une première demie tout simplement atroce, il n’a pas montré énormément plus d’ardeur au retour de la pause.

Un manque de communication entre Clément Diop et Rod Fanni a fait en sorte que le second a fait une mauvaise passe arrière qui s’est retrouvée sur le pied de Tesho Akindele qui a marqué le but le plus facile de sa carrière dans un filet désert pendant que Diop regardait, penaud.

« C’est le genre de jeu que j’ai malheureusement vu souvent dans ma carrière. Il n’y a rien d’autre à dire », a soutenu Thierry Henry.

En séries

L’Impact n’a pas eu l’air d’une équipe qui méritait de poursuivre son tournoi. Après une phase de groupe qui montrait des progrès d’un match à l’autre, on a vu une équipe qui a régressé et qui s’est cherchée toute la soirée.

Henry a rappelé à plusieurs reprises que son équipe s’était présentée à Orlando alors qu’elle accusait beaucoup de retard sur les autres équipes en termes de préparation. Il s’est borné à dire que l’équipe avait atteint son objectif.

« Je suis fier de mes joueurs, ils ont tout donné. On a une place en séries éliminatoires dans l’Association Est pour le moment. »

Rappelons que les points amassés lors de la phase de groupe étaient comptabilisés dans le classement et actuellement, l’Impact pointe au 5e rang dans l’Est.

Domination

Orlando a nettement dominé la première demie et l’Impact a été très chanceux de rentrer au vestiaire avec une égalité de 0 à 0.

« C’était le seul truc positif de la première mi-temps que ce soit resté 0 à 0 », a d’ailleurs lancé un Thierry Henry assez cassant après le match.

En effet, les Lions ont dominé sur toute la ligne et ont obtenu une tonne de chances d’ouvrir la marque, mais ont fait preuve d’un énorme manque d’opportunisme.

Jhegson Mendez pensait bien avoir brisé l’égalité dans la 45e minute de jeu, mais il y avait hors-jeu sur la séquence.

Débordé

Ce qui a été flagrant, surtout en première demie, c’est à quel point les ailiers et les latéraux d’Orlando ont facilement débordé les arrières de l’Impact.

Jorge Corrales a connu un match particulièrement difficile contre le jeune Chris Muller.

Autrement, Clément Diop a une fois de plus été spectaculaire, outre sur le but des Lions.

Henry est revenu avec un schéma à quatre arrières et a aussi laissé Maxi Urruti sur le banc pour ramener Orji Okwonkwo dans son XI partant.

Mais il a finalement décidé de se raviser en retirant le Nigérian pour la seconde demie. L’animation offensive n’en a pas été améliorée.  

Bulletin des joueurs   

► Luis Binks

7,5 / 10 

Continue de jouer sereinement et de limiter les erreurs. Une belle maturité pour son âge.

► Clément Diop

7,5 / 10 

Il continue de faire des arrêts spectaculaires, presque angoissants par moment, mais il est efficace.

► Victor Wanyama

7 / 10 

Un autre très bon match en récupération de balle. Il agit presque comme un cinquième défenseur par moment.

► Anthony Jackson-Hamel

7 / 10 

Se montre énergique et est plus visible sur 30 minutes que les autres attaquants sur l’ensemble du match.

► Jukka Raitala

6,5 / 10 

Il a rempli sa mission en seconde demie avec efficacité et sans être trop flamboyant, comme à son habitude.

► Zachary Brault-Guillard

6 / 10 

Face à l’excellent Nani, il a connu une soirée en dents de scie autant en défense qu’en attaque.

► Lassi Lappalainen

6 / 10 

Utilise un peu sa vitesse pour animer un peu plus son couloir, mais pas assez.

► Samuel Piette

5,5 / 10 

Il avait le premier but du match ou bout de la tête. Une prestation un peu inégale.

► Saphir Taïder

5,5 / 10 

Bonne distribution du ballon. Il n’est pas assez incisif et se fait trop discret. Il pourrait peser un peu plus sur le match.

► Romell Quioto

5,5 / 10 

Il n’a pas eu beaucoup de ballons avec lesquels jouer, mais n’a pas mis assez de pression sur la défense adverse.

► Bojan

5 / 10 

N’a pas pesé assez fort offensivement, se campe dans un rôle de soutien. Est beaucoup trop discret pour son potentiel.

Rod Fanni

5 / 10 

Il a commis une énorme erreur qui a permis à Orlando de briser l’égalité à l’heure de jeu. Une belle boulette.

► Jorge Corrales

4,5 / 10 

Il a eu de la difficulté à contenir le jeune Chris Mueller qui l’a débordé toute la soirée.

► Orji Okwonkwo

4 / 10 

Il a de la vitesse et gagne des duels, mais ne provoque pas grand-chose et retourne sur le banc après 45 minutes. Encore.