/sports/hockey/canadien
Navigation

Prêts pour veiller tard

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives Avec 186 points depuis le début de sa carrière, Sidney Crosby est le joueur actif le plus productif en séries dans la LNH.

Coup d'oeil sur cet article

Quand vous avez Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kristopher Letang dans votre formation, l’objectif de remporter la coupe Stanley est toujours réaliste. C’est pourquoi Jim Rutherford a fait l’acquisition de Patrick Marleau et Jason Zucker, en plus de rapatrier Conor Sheary, à l’approche de la date limite des transactions. De plus, pendant que les joueurs du Canadien étaient dispersés aux quatre vents, ceux des Penguins ont commencé à s’entraîner ensemble dès le début de juillet. Ils seront prêts.

• À lire aussi: Une mission (presque) impossible

Gardiens   

Rien n’est joué

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Matt Murray pourrait bien subir le même sort que celui qu’il a fait vivre à Marc-André Fleury au printemps de 2016. Ayant profité d’une blessure au gardien québécois pour s’affirmer, Murray lui avait ravi le poste de numéro un avant de conduire les Penguins à la conquête de la coupe Stanley. En raison d’un début de saison difficile, Murray a vu Mike Sullivan se tourner vers Tristan Jarry. La tenue de ce dernier lui a valu une place au match des étoiles. Toutefois, un ralentissement dans les semaines suivantes a ramené Murray dans les bonnes grâces de son entraîneur. Bref, il y a beaucoup d’incertitude devant le filet des Penguins.

Défenseurs  

Le flair de Letang

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Depuis plusieurs années, la brigade défensive des Penguins tourne autour de Kristopher Letang. Sa vision et son flair en relance contribuent à rendre les attaquants de cette équipe dangereux. La présence de Brian Dumoulin à ses côtés lui permet de prendre un peu plus de risques. Derrière eux, la recrue John Marino et Marcus Pettersson ont surpris par leur efficacité. Ils ont même relégué les vétérans Justin Schultz et Jack Johnson au sein de la troisième paire.

Attaquants   

Plus que Crosby et Malkin

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Sidney Crosby et Evgeni Malkin n’ont plus besoin de présentation. Avec des récoltes respectives de 186 et 168 points, ils sont les joueurs actifs ayant inscrit le plus de points en séries éliminatoires. De plus, la pause de quatre mois a permis à Jake Guentzel de se remettre de la sévère blessure à une épaule qui l’aurait tenu à l’écart des séries si elles avaient eu lieu en avril. Ses 43 points en 41 matchs éliminatoires sont la preuve qu’il est toujours menaçant. Bryan Rust, qui se dirigeait vers une saison de 30 buts, en est un autre que le Canadien devra avoir à l’œil.

Entraîneurs  

Deux fois champion

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Mike Sullivan sait ce qu’il faut pour rafler les grands honneurs. C’est lui qui était derrière le banc des Penguins lors de leurs deux plus récentes conquêtes de la coupe Stanley. À ses côtés, il peut compter sur l’appui du vénérable Jacques Martin. Ce dernier a occupé des fonctions d’entraîneur-chef ou d’adjoint dans la LNH pratiquement sans interruption depuis la saison 1986-1987.

Unités spéciales  

Formation complète

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

L’attaque massive des Penguins a affiché un pourcentage d’efficacité de 19,9 %. C’était la première fois depuis la campagne 2015-2016 qu’elle ne parvenait pas à atteindre les 23 %. Il faut dire que les Penguins ont été privés d’éléments importants tout au long de la saison. Guentzel (29 matchs) et Crosby (28) ont été à l’écart du jeu pendant de longues périodes. C’est sans compter les absences de Malkin (11 matchs) et de Letang (8). Face au Canadien, tout le monde sera au sommet de sa forme.

Équipe de réserve  

Dans l’ombre mais efficace

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Malgré des blessures à des éléments clés, les Penguins ont su maintenir le cap au cours de la saison. Ils le doivent à la profondeur de leur équipe. Les Sam Lafferty et Zach Aston-Reese auraient normalement regardé plusieurs matchs depuis les gradins. À la ligne bleue, Juuso Riikola se veut une belle alternative en cas de blessure. Et qui sait si on ne verra pas Samuel Poulin, choix de 1er tour des Penguins en 2019 ?

Robustesse  

De timides épaules

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

À l’instar du Canadien, la construction des Penguins est axée sur la vitesse. Voilà sans doute pourquoi les hommes de Claude Julien sont souvent en mesure d’obtenir leur part de succès contre eux. Bien sûr, il y a Brandon Tanev qui a distribué 244 mises en échec cette saison (4e rang dans la LNH). Mais derrière lui, les coups d’épaules sont plutôt rares chez les Penguins.

Impondérables  

Neuf joueurs en isolement

HKO-HKN-SPO-PITTSBURGH-PENGUINS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Les Penguins ont placé neuf joueurs en quarantaine puisqu’on présumait que ceux-ci avaient été en contact avec une personne qui avait été en contact avec quelqu’un qui avait été déclaré positif à la COVID-19 (ça commence à être loin de la maladie). Du groupe, seul Patric Hornqvist est un membre de la formation régulière. Néanmoins, est-ce qu’un isolement semblable en plein camp pourrait avoir une incidence sur la préparation de l’équipe ?