/entertainment/tv
Navigation

André Kasper: apprendre à se faire confiance en comédie

André Kasper: apprendre à se faire confiance en comédie
Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Comme plusieurs autres acteurs à la télévision, André Kasper se démarque par ses rôles dramatiques, qu’on pense au jeune trans Justin/Jade dans «Hubert et Fanny» ou encore à l’orphelin Siffleux des «Pays d’en haut». Or, le jeune homme de 18 ans sait aussi briller en comédie. 

La preuve, c’est qu’il a défendu le personnage de Tarek Naser dans non pas une, mais bien deux émissions offertes coup sur coup à Télé-Québec: «Conseils de famille» et «Clovis».

«C’est vraiment un personnage nono, comique, qui fait des niaiseries tout le temps, détaille André Kasper. C’était vraiment "le fun" à jouer, et je suis tout de suite tombé en amour avec lui.»

André Kasper: apprendre à se faire confiance en comédie
PHOTO COURTOISIE/Télé-Québec

Parfaire son apprentissage

L’attirance pour ce rôle a été naturelle, parce qu’il était fait de défis et de découvertes.

«Dès le début, je trouvais que ce personnage était vraiment "cool". Quand j’ai commencé “Conseils de famille”, j’étais plus habitué de jouer dans des séries adultes. Je jouais plus dramatique, et c’est un rôle comique. Ça me permettait d’explorer ce tout nouveau côté du métier que j’adore.»

En plongeant dans ce nouvel univers et en souhaitant provoquer des éclats de rire, il a découvert qu’il possède les qualités pour être drôle.

«Une chose que j’ai vraiment beaucoup apprise sur le tournage de “Conseils de famille”, c’est de me faire plus confiance en humour [...] Et un peu, aussi, de trouver mon sens de l’humour. Des fois, je me fais rire quand je tourne!»

André Kasper reconnaît que, bien que ça peut sembler naturel pour plusieurs acteurs, il n’est pas toujours évident d’amuser le public.

«Jouer de la comédie peut être vraiment difficile, parce qu’il y a une fine ligne entre quelque chose qui est drôle, qui est trop, et qui n’est pas assez. En même temps, ce qui aide définitivement pour quelqu’un qui joue de la comédie, ce sont les textes. Et j’étais chanceux...»

André Kasper: apprendre à se faire confiance en comédie
PHOTO COURTOISIE/Télé-Québec

Comme dans la vie

Grand ami, tant devant la caméra qu’au quotidien, de Sam-Éloi Girard, qui défend le rôle de Clovis dans «Conseils de famille» et «Clovis», André Kasper a eu droit à de nombreux fous rires avec lui sur le plateau.

Cette belle chimie qu’ils avaient tous deux commencé à développer sur «Les Argonautes», quelques années plus tôt, s’est donc poursuivie. Les deux garçons se sont même donné la réplique lors d’une audition déterminante du projet «Conseils de famille».

Le jeune comédien doit aussi une part de ses moments de folie à Yannick Savard, le réalisateur de l’émission «Clovis», série dérivée de «Conseils de famille».

«À la fin des scènes, il me laissait du temps pour faire de l’improvisation et dire des répliques "stupides". La liberté créative était vraiment très présente, c’était "cool".»

La série «Conseils de famille» a été diffusée pendant cinq saisons à Télé-Québec, et a été suivie d’une seule saison de «Clovis», à la même antenne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.