/news/politics
Navigation

Les véhicules américains devraient changer de plaques d’immatriculation pour éviter le harcèlement, conseille John Horgan

John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britnannique.
Photo d'Archives, AFP John Horgan, premier ministre de la Colombie-Britnannique.

Coup d'oeil sur cet article

VICTORIA - Le premier ministre de la Colombie-Britannique, John Horgan, a conseillé aux personnes disposant de plaques d’immatriculation américaines de les changer pour éviter de se faire harceler.

• À lire aussi: La décriminalisation de la possession de drogue réclamée par la Colombie-Britannique

Le premier ministre répondait lundi lors de son point presse à une question sur la hausse des cas d’harcèlement vis-à-vis des véhicules ayant des plaques extérieures à la province, en raison de la peur qu’ils soient vecteurs de propagation de la COVID-19.

«En ce qui concerne ceux qui ont des plaques étrangères et qui se sentent harcelés, je suggérerais peut-être le transport en commun. Je leur suggérerais de changer leurs plaques. Je leur suggère de faire du vélo. Je ne peux pas dire aux gens comment réagir lorsqu’ils voient des plaques étrangères», a-t-il déclaré, selon des propos recueillis par Global News.

La frontière entre les États-Unis et le Canada est fermée depuis mars pour tous les voyageurs, sauf les voyageurs essentiels, en raison des préoccupations concernant la propagation de la COVID-19.

Les Américains peuvent toutefois passer par la province en prétextant vouloir rejoindre l’Alaska d’une traite, mais certains resteraient en Colombie-Britannique, sans s’imposer la mise en quarantaine.

Mais la plupart des Américains au Canada sont ici en famille ou pour le travail et prévoient de rentrer chez eux dès la réouverture de la frontière.

John Horgan a ajouté que les personnes qui s’en prennent aux étrangers devraient avoir un comportement respectueux et se retenir d’avoir des gestes répréhensibles, mais que le propriétaire de la voiture devrait également prendre des mesures.

«Il est préférable de ne pas blâmer les gens pour les plaques d’immatriculation de leurs voitures, mais si vous vivez en Colombie-Britannique et que vous prévoyez de rester en Colombie-Britannique, la chose appropriée serait d’obtenir un permis de conduire et une plaque d’ici sur votre véhicule», a-t-il indiqué.