/news/politics
Navigation

Le Manitoba va examiner son partenariat avec WE Charity

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister
Photo d'archives, Agence QMI Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister

Coup d'oeil sur cet article

WINNIPEG – Le Manitoba va examiner un partenariat qu'il entretient avec WE Charity dans la foulée des récentes révélations sur les liens entre l'organisme et les familles de Justin Trudeau et de Bill Morneau.

Le premier ministre du Manitoba, nommé mardi par les cofondateurs de WE Charity, les frères Kielburger, comme un proche de l'organisation dans le cadre de leur témoignage devant le Comité permanent des finances des Communes, a remis les pendules à l'heure mercredi.

Brian Pallister avait déjà prononcé un discours lors d'une journée UNIS, une activité à grand déploiement, pour le compte de l'organisation. «Comme politicien, je n'ai jamais accepté un montant pour parler», a toutefois tempéré le premier ministre en répondant aux questions des journalistes lors d'un point de presse visant à faire le point sur la pandémie dans sa province.

Le Manitoba entretient des liens avec l'organisme. «Nous avions un accord, dans le passé, d'environ 150 000$, pour des activités en classe», a révélé le politicien, en évoquant notamment des activités de volontariat et éducatives.

«Nous allons réexaminer ça dans le contexte de ce que nous avons entendu jusqu'ici», a-t-il ajouté.

M. Pallister croit cependant que les liens entre sa province et l'organisme n'ont guère à voir avec le dossier actuel des liens unissant les familles de MM. Trudeau et Morneau à WE Charity, alors même qu'ils ne se sont pas récusés des discussions entourant l'octroi d'un contrat de gré à gré de plus de 40 M$ à l'organisme.

«Je crois que c'est cette problématique qui doit davantage être examinée», a affirmé le premier ministre albertain.