/news/transports
Navigation

Saguenay: un quartier envahi par des camions lourds

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – Des citoyens qui habitent sur le Chemin Saint-Damien, dans le secteur de Jonquière, Saguenay en ont assez du transport lourd. Des centaines de camions à benne basculante font des allers-retours dans une carrière pour se rendre sur un chantier un peu plus loin.

Des citoyens du secteur dénoncent le manque de civisme et de courtoisie. Les camions se succèdent, roulant parfois très vite, et laissant derrière eux beaucoup de sable et de poussière.

«Je me suis fait couper l'autre jour en voulant entrer dans mon entrée. Le conducteur du camion de la ville n'a jamais regardé si j'étais là avant d'y aller», a expliqué un résident du Chemin Saint-Damien Philippe Proulx-Bergeron.

Normalement, les travaux de construction doivent se faire entre 7 et 22 heures à Saguenay. Mais selon les voisins, les voyages commencent beaucoup plus tôt.

Ça peut aller à 6 h 30 facile. Parfois, ils utilisent même les freins par compression pour rien», a confié une voisine qui préfère ne pas être nommée.

Le conseiller municipal du district, Jimmy Bouchard, est au courant de la situation et assure être déjà entré en contact avec les personnes concernées pour faire part du problème.

«On a demandé que le message soit transmis aux camionneurs, qu'ils soient plus courtois et qu'ils fassent plus attention, qu'ils réduisent la vitesse, a-t-il dit. Il y a des gens autour alors s'ils arrivent à pleine vitesse, ça fait lever la poussière.»

Pour mieux contrôler la vitesse, la surveillance policière est accrue dans le secteur.

Le représentant des camionneurs est au courant de la situation. L'association qui représente ces camionneurs a aussi contribué à améliorer la situation.

«Un camionneur va faire sa rentabilité au nombre de voyages. C'est malheureux, mais comme tout le monde, c'est plus avantageux pour lui. Lorsqu'on a eu connaissance de la grogne, on a décidé de les payer à l'heure», a indiqué le directeur de l'Association des transporteurs en vrac de Jonquière, Oloff McLean.

Ce changement de rémunération devrait inciter les camionneurs à lever le pied un peu.

Déjà lors du passage de TVA Nouvelles, les camionneurs avaient réduit leur vitesse et avaient signalé leurs intentions.

La piste cyclable en mauvais état

Cette poussière qui se retrouve parfois sur la piste cyclable du Chemin Saint-Damien rend la route peu sécuritaire pour les cyclistes.

«C'est juste des trous et des roches, a mentionné un cycliste. On roule sur la route et on roule à travers les trous et l'accotement, c'est dangereux.»

En plus du sable délaissé par les nombreux camions, la piste cyclable n'a pas été nettoyée depuis le début de l'été, selon un citoyen. La ligne pour la délimiter a d'ailleurs été repeinte par-dessus les roches et le sable qui s'y trouvaient.

Jimmy Bouchard assure qu'une demande de nettoyage sera faite auprès de la Ville le plus rapidement possible.