/sports/baseball
Navigation

COVID-19: un casse-tête pour les «poolers»

Coup d'oeil sur cet article

Il s’agit évidemment d’un moindre mal en cette année 2020 plutôt particulière à l’échelle planétaire, mais la pandémie de COVID-19 qui frappe le baseball majeur de plein fouet amène un lot de défis pour les amateurs de pools.

Mais surtout pas question de s’en plaindre dans le contexte actuel. Après tout, le divertissement demeure l’objectif.

Or, que faire si, par exemple, un «pooler» compte quelques joueurs des Marlins de Miami, une équipe en pause en raison du coronavirus, au sein de sa formation? Le moment est-il venu de libérer les Jonathan Villar, Brian Anderson ou Corey Dickerson? La question se pose également pour le lanceur Sandy Alcantara, d’autant plus que le Dominicain fait partie des joueurs déclarés positifs à la COVID-19.

Saison de 60 matchs

Déjà, en vertu d’une saison écourtée à 60 matchs, les fervents de pools de baseball doivent se montrer audacieux et faire preuve d’un peu moins de patience avec des athlètes en léthargie ou à l’infirmerie.

Selon le format, certains pools permettent de placer plus de joueurs sur une liste de blessés en 2020, mais les clients ne manquent pas. La jeune vedette Juan Soto, des Nationals de Washington, a rapidement été atteint par la COVID-19, tout comme Austin Meadows, des Rays de Tampa Bay. Chez les lanceurs, le releveur numéro 1 des Yankees de New York, Aroldis Chapman, se retrouve dans le même bateau, tandis que les Justin Verlander (Astros), Clayton Kershaw (Dodgers) et Chris Sale (Red Sox) font partie des éclopés.

Un calendrier chamboulé

Particulièrement au baseball, et peut-être encore davantage en 2020, il est important pour les «poolers» de suivre l’actualité sportive. Par exemple, la récente blessure du releveur Ken Giles chez les Blue Jays de Toronto peut entraîner l’ajout d’Anthony Bass, appelé à le remplacer comme spécialiste des fins de match.

En bref, suivez les chamboulements au calendrier, osez les changements et amusez-vous! Une fois la pandémie passée chez les Marlins, il sera peut-être d’ailleurs intéressant de faire appel aux porte-couleurs de cette équipe qui, forcément, joueront plus souvent.