/world/europe
Navigation

Coronavirus: restrictions renforcées dans certaines parties du nord de l'Angleterre

Coup d'oeil sur cet article

LONDRES | De nouvelles restrictions sont imposées aux habitants de certaines parties du nord de l’Angleterre vendredi, en raison d’une poussée de cas d’infections au nouveau coronavirus, une mesure annoncée par le gouvernement quelques heures seulement avant son entrée en vigueur. 

Les habitants du Grand Manchester, de certaines parties de l’East Lancashire et du West Yorkshire ont désormais l’interdiction de rencontrer d’autres personnes à l’intérieur de leurs foyers ou dans leurs jardins.

Ils peuvent toujours se rendre dans les pubs et restaurants, mais n’ont pas le droit de se mélanger avec les membres d’autres foyers.

Les rencontres dans les parcs restent en revanche autorisées.

«Nous prenons cette décision le cœur lourd, mais nous observons des taux croissants de Covid en Europe et nous sommes déterminés à faire tout ce qui est nécessaire pour assurer la sécurité de la population», a déclaré le ministre de la Santé, Matt Hancock sur Twitter.

Avec près de 46 000 décès de personnes testées positives au virus, le Royaume-Uni affiche le plus lourd bilan du virus en Europe.

La nouvelle mesure concerne environ 4 millions de personnes. Elle est entrée en vigueur à minuit, après avoir été annoncée peu de temps avant, ce qui a suscité les critiques de l’opposition.

«Personne ne conteste la mise en place de mesures locales pour réduire la transmission de cas de coronavirus. Mais annoncer des mesures affectant potentiellement des millions de personnes tard le soir sur Twitter est un nouvel échec de la communication du gouvernement pendant cette crise», a réagi le chef du parti travailliste, Keir Starmer, sur ce réseau social.

Le maire travailliste de Manchester Andy Burnham a estimé vendredi sur la chaîne Sky News que la décision du gouvernement était la «bonne chose à faire», car «la situation a changé dans le Grand Manchester au cours de la semaine dernière», avec une augmentation des cas.

Matt Hancock a défendu la communication du gouvernement. «Lorsqu’on affronte une pandémie comme celle-ci, il est parfois important de réagir rapidement», a-t-il déclaré sur Sky News. Il a ajouté que des mesures du même type pourraient être prises dans d’autres parties de l’Angleterre si nécessaire.