/news/currentevents
Navigation

La vitre d’un café montréalais brisée... pour un masque

Après avoir fracassé la porte, le client récalcitrant a fui en courant

Atomic Café
Photo courtoisie, Martin Pelletier L’Atomic Café s’est fait briser une vitre de la porte d’entrée par un client qui refusait de porter un masque.

Coup d'oeil sur cet article

Un homme a violemment fracassé la porte en verre d’un café montréalais jeudi après-midi après avoir refusé de porter son masque obligatoire dans l’établissement.

• À lire aussi: [EN VIDÉO] Un homme arrêté pour avoir refusé de porter un masque

• À lire aussi: Bagarre dans un autobus à cause d’un masque

« Comme il ne voulait pas mettre un masque, j’ai refusé de le servir. Il a commencé à me crier des insultes et quand il est sorti, il a défoncé la fenêtre avec son poing », relate Jonathan Marchand, barista à l’Atomic Café, rue Ontario, dans le quartier Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

Jeudi après-midi, un client qui semblait avoir une quarantaine d’années et que M. Marchand n’avait jamais vu est entré dans le commerce.

Mais comme il ne portait pas de masque, l’employé du café a demandé à l’individu de se couvrir le visage. La situation s’est vite envenimée.

« Il n’a pas voulu le mettre et m’a demandé pourquoi il devait [le faire]. Je lui ai dit que c’était la loi et que sinon, c’était à nous de payer l’amende », ajoute M. Marchand.

Les propriétaires de lieux publics fermés s’exposent à recevoir des contraventions allant jusqu’à 6000 $ s’ils accueillent des clients qui ne portent pas de masque.

De son côté, Karine Poirier, une cliente régulière, a été témoin de la scène qui s’est « passée vraiment très vite, en seulement quelques secondes ».

Assise juste à côté de la porte d’entrée, elle était aux premières loges pour voir la perte de contrôle.

Confrontation

« Je ne pense pas que son intention c’était de casser la vitre, mais il a donné un gros coup et la vitre a explosé », croit Mme Poirier.

Selon elle, « le gars avait l’air un peu instable, il cherchait la confrontation ».

L’homme a pris la fuite en courant, mentionne, quant à lui, l’employé du café. Ce sont des clients du bar voisin, L’Espace public, qui ont appelé le service de police, affirme-t-il.

C’est la première fois que les employés de l’endroit se heurtent à cette situation.

Depuis la réouverture de l’établissement, ceux-ci n’ont eu aucun problème avec la clientèle relativement au masque, assure M. Marchand.

« Il nous arrive de rappeler aux gens de mettre leur masque de temps en temps, et tout le monde respecte ça », explique-t-il.

Un vitrier s’est rendu rapidement sur les lieux pour remplacer le panneau de verre brisé.

Pour Martin Pelletier, copropriétaire de l’Atomic Café, « il s’agissait sûrement d’une personne qui passait une mauvaise journée ». Il affirme aussi ne pas avoir déposé de plainte auprès des autorités.

Jeudi, le Service de police de la Ville de Montréal était incapable de fournir la moindre information quant à cet événement.

Pas le seul champion

La semaine dernière, une bagarre a éclaté dans un autobus de la ligne 48 Ouest de la Société de transport de Montréal, après qu’un homme a refusé de porter son masque.

Deux semaines plus tôt, des policiers de Montréal ont arrêté un homme qui refusait de quitter un Tim Hortons alors qu’on exigeait qu’il porte son masque.