/news/transports
Navigation

Mauricie: Ouverture imminente du nouveau pont de Saint-Stanislas

Coup d'oeil sur cet article

Après plus de deux ans de travaux, la construction du pont qui enjambera la rivière Batiscan, à Saint-Stanislas-de-Champlain en Mauricie, tire enfin à sa fin. 

Le nouveau pont de la route 159, en plein cœur du village, devrait ouvrir dans quelques jours et les résidents de la municipalité pourront enfin dire adieu au vieux pont voisin, vestige d'une autre époque.

«C'était même écrit "défense de trotter", parce que les chevaux passaient dessus», s'est remémoré Lise Lamy, citoyenne de Saint-Stanislas.

Depuis une dizaine d'années, la circulation se faisait en alternance sur le vieux pont de la route 159. La structure vieillissante suffisait à peine à supporter les lourdes charges.

Aujourd’hui, l'heure est davantage aux réjouissances qu'à la nostalgie.

«Le nouveau pont fait 45 pieds de large, le vieux, entre les structures d'acier, c'est seulement 17 pieds», a observé Stéphane Veillette, qui vit à deux pas de l'ancien pont.

«Ça va être encore plus facile, parce que plus ça va, plus il y a du trafic», a renchéri Normand Germain, un autre voisin.

Bien que les enjeux de sécurité et de fluidité étaient flagrants, on est quand même parti de loin avant que le chantier ne se concrétise.

«Les négociations ont débuté il y a dix ans avec le ministère des Transports», a souligné Luc Pellerin, maire de la municipalité. Il évoque par ailleurs déjà une facture de 15 M$, soit 3 M$ de plus que ce qui avait d'abord été prévu.

La nouvelle structure fera 188 mètres, soit près de 40 de plus que l'ancien pont. Un tracé diagonal a été retenu, débouchant un peu plus au sud, sur la rive est. Il s'agissait notamment d'éviter des expropriations qui auraient été onéreuses.

Il restera à voir le chantier de démolition de l'ancien pont prendre forme au cours de l'an prochain et à statuer sur ce qu'il adviendra de la rue du Pont. Le maire Pellerin a avoué ne pas s'être penché encore sur la question.

«L'important, c'était de passer sur le nouveau pont», a-t-il rigolé.