/world/europe
Navigation

Russie: une femme inculpée pour avoir tué son mari rappeur

Coup d'oeil sur cet article

Une femme soupçonnée d’avoir tué puis démembré son époux, un rappeur de profession, a été arrêtée et inculpée de meurtre à Saint-Pétersbourg, ont annoncé vendredi les autorités russes. 

Selon le Comité d’enquête, chargé des principales affaires criminelles, la suspecte «a causé la mort de son conjoint avec un moyen non identifié au cours d’une dispute» dans un appartement de la perspective Nevski, au cœur de l’ancienne capitale impériale russe.

Elle y a ensuite découpé le corps de la victime «afin de faire disparaître les traces du crime», a ajouté le Comité d’enquête, dans un communiqué ne donnant pas de noms, précisant que le cadavre avait été découvert mercredi.

La suspecte a été identifiée comme Marina Kokhal, née en 1984, a affirmé le service de presse du Comité d’enquête, contacté par l’AFP.

Selon des sources policières concordantes, citées par les agences de presse russes, la victime est un homme de nationalité ukrainienne, Alexandre Iouchko, un rappeur vivant en Russie et connu sous le nom d’Andy Cartwright.

Sa femme a affirmé qu’il avait succombé à une overdose et qu’elle avait voulu le faire disparaître pour lui éviter une «mort honteuse», selon le site d’information local Fontanka. 

Âgé de 31 ans, le rappeur prenait part à des compétitions organisées à Saint-Pétersbourg par le projet Versus Battle. Sur son site internet, ce dernier présente la victime comme un artiste «aux rythmes complexes et aux métaphores puissantes».

L’année dernière, un historien réputé, Oleg Sokolov, avait été arrêté à Saint-Pétersbourg avec un sac contenant les bras découpés de sa compagne, Anastassia Echtchenko. Il est actuellement jugé pour avoir tué et démembré la jeune femme.