/sports/others
Navigation

Karol-Ann Canuel revient en force

Coup d'oeil sur cet article

(Sportcom) – Sous une chaleur intense sur les routes de Sienne, en Italie, la cycliste Karol-Ann Canuel a terminé les 136 km des Strade Bianche en neuvième position. Il s’agissait de la première course du World Tour féminin de l’UCI depuis le mois de février. Elle a été remportée par la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten.

«Nous sommes vraiment contentes. Notre objectif était un podium et on était proches, a dit Canuel [Boels-Dolmans)] Personnellement, c’est un des bons résultats que j’ai eus dans ma carrière. Je suis vraiment contente de la façon que j’ai fait la course aujourd’hui [samedi].»

«J’ai réussi à être dans une échappée après la mi-course, a-t-elle expliqué. Ensuite, on enchaînait des sections de gravelle dans les 25 derniers kilomètres. Je me sentais encore bien, malgré que j’ai trouvé dure la dernière section. Après, je me suis fait rattraper par ma coéquipière. J’ai juste donné le plus que je pouvais jusqu’à la ligne d’arrivée. C'était bien d'être déjà en avance pour pouvoir aider Anna.»

Sa coéquipière, la Néerlandaise Anna Van Der Breggen, a attaqué et a pris la quatrième place, à 2 min 5 s de sa compatriote Van Vleuten (4h 03 min 54 s), de l’équipe Mitchelton-Scott. Il s’agissait pour la championne du monde d’un deuxième triomphe consécutif à cette épreuve, présentée la dernière fois en mars 2019. Van Vleuten s’est échappée en fin de course pour être la première à rallier l'arrivée.

La cycliste de Gatineau s’attendait à des conditions difficiles en raison d’une chaleur accablante et le parcours a réservé son lot de défis. Les coureuses devaient parfois rouler à travers la poussière et la visibilité était ainsi réduite sur certaines sections du trajet.

La série de trois courses espagnoles de la semaine précédente aura porté fruit, selon Canuel. Arrivée en Italie plus tôt cette semaine, son équipe a pu s’adapter aux conditions et faire la reconnaissance du circuit.

«Nous avons reçu nos dossards hier et on s’est dit “ça se fait, on court demain”, a-t-elle raconté. C'est le fun de reprendre la compétition. Pendant quatre heures, on oublie un peu ce qui se passe dans le monde», a souligné la cycliste de 32 ans.

La prochaine étape du World Tour féminin, le GP de Plouay, en France, est prévue le 26 août prochain.