/news/green
Navigation

Fin de l'alerte à la tornade à Gatineau et à Ottawa

Coup d'oeil sur cet article

GATINEAU | Des alertes à la tornade lancées dans l'est de l'Ontario et les environs de Gatineau et Ottawa, lundi après-midi, ont été levées en début de soirée.

Malgré tout, ces régions demeuraient sous le coup d'une veille de tornade, puisque les conditions météo demeuraient «propices à la formation d'orages violents qui pourraient produire des tornades», a averti Environnement Canada en milieu de journée.

Environnement Canada avait d'abord sonné l'alerte après avoir détecté une ligne d'orages d'environ 7 kilomètres de long s'étendant de Pakenham à Garretton, à l'ouest d'Ottawa. Cet orage, qui se dirigeait vers la capitale fédérale, avait la capacité de générer «des vents destructeurs, de la grosse grêle et de la pluie intense par endroits», ainsi qu'une tornade, avait détaillé l'organisme fédéral.

De plus, les météorologues suivaient, à 16h34, un «orage violent pouvant produire une tornade» près de Newmanville, à environ 70 km au sud d'Ottawa, qui se dirigeait vers le nord-est à 70 km/h. «Des observateurs météorologiques ont signalé un nuage en entonnoir et une possible tornade», avait expliqué Environnement Canada.

Des signes de rotations dans ces dépressions avaient été observés par Environnement Canada, d'où l'intérêt de générer des alertes à la tornade.

Ces alertes sont finalement tombées peu à peu aux environs de 17h30.

Des internautes et chasseurs de tornades ont publié plusieurs photos et vidéos, sur les réseaux sociaux, montrant des nuages en entonnoir et même une possible tornade à Oxford Mills, en Ontario, mais les dégâts semblaient, à première vue, limités.

Plus tôt en après-midi, un violent orage semble avoir fait des dommages du côté de Camden East, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Kingston, en Ontario. Des internautes ont notamment partagé des photos d'arbres arrachés par la force des vents.

«Il n'y a pas de certitude qu'il y a eu des tornades, mais il y a des dégâts à Camden East et on apercevait un mouvement de rotation sur le radar», a commenté Peter Kimbell, météorologiste chez Environnement Canada, selon des propos rapportés par le «Ottawa Citizen».

Veille d'orages

Par ailleurs, Environnement Canada a aussi lancé l'alerte d'une veille d’orages violents pour plusieurs secteurs du Québec, dont la grande région métropolitaine de Montréal et Laval.

Les Laurentides, Lanaudière, la Montérégie et l'Outaouais étaient aussi concernés par cette veille d'orages.

Plusieurs régions de l'est de l'Ontario étaient, quant à elles, visées en après-midi par une alerte d'orages violents pouvant produire «des rafales très fortes et de la pluie forte». Cette alerte s'est changée en veille d'orages violents en début de soirée.

Plus tôt dimanche, la ville de Toronto a aussi goûté aux sautes d'humeur de Dame nature. La Ville Reine a reçu jusqu'à 70 mm de pluie par endroits au cours des 12 dernières heures, ce qui avait même amené la Toronto and Region Conservation Authority à formuler brièvement un avis de possible inondation, dimanche après-midi, sur la rivière Don, qui traverse Toronto, a rapporté la chaîne CP24.