/sports/hockey
Navigation

Canadien: des tirs de pénalité qui marquent l’histoire

Canadien: des tirs de pénalité qui marquent l’histoire
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant du Canadien de Montréal Jonathan Drouin est devenu samedi seulement le quatrième joueur de l’histoire de la Ligue nationale de hockey (LNH) à se faire décerner un tir de pénalité lors de la prolongation d’un match éliminatoire. 

• À lire aussi: La première au Canadien

• À lire aussi: «Carey a gardé l’équipe dans le match» - Claude Julien

Accroché par le défenseur des Penguins de Pittsburgh Jack Johnson, le Québécois a pu s’élancer seul devant Matthew Murray à 6 min et 46 s de la période de prolongation. Il n’a pas marqué.

Aleksey Morozov, des Penguins (1998), Aleksander Barkov, des Panthers de la Floride (2016), et Joe Juneau, des Capitals de Washington (1996), ont tous eu la même opportunité sans parvenir à toucher la cible. Dans le cas de Juneau, il a tenté sa chance lors de la deuxième période supplémentaire.

Il s’agissait par ailleurs de la deuxième fois seulement dans l’histoire du circuit que deux tirs de pénalité ont été effectués dans la même rencontre. La première occurrence est survenue en finale de la Coupe Stanley, en 1923, entre les Sénateurs d’Ottawa et les Eskimos d'Edmonton, de la Ligue de hockey de l'Ouest du Canada.