/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Les rassemblements de 250 personnes permis dès lundi

Coup d'oeil sur cet article

À compter de lundi, le nombre maximal de personnes autorisées lors d’événements intérieurs et extérieurs passera de 50 à 250 personnes.

Cette nouvelle étape du déconfinement exige néanmoins le respect de la distanciation physique, soit de garder une distance d’un mètre et demi lorsqu’on est assis, ainsi que le port du couvre-visage, exigé dans tous les endroits publics fermés.

Cette nouvelle règle s'applique aux lieux publics et non aux rassemblements intérieurs et extérieurs dans une résidence privée ou dans un chalet. Pour ces cas précis, la règle est toujours fixée à un maximum de 10 personnes.

Outre les salles de spectacles, théâtres et cinémas, ces nouvelles mesures de la Santé publique s'appliquent également, dès le 3 août, aux entraînements ou événements sportifs amateurs intérieurs, aux lieux de culte et aux salles d'audience.

Quant aux festivals, ils demeurent interdits jusqu’au 31 août.

Premier pas pour l’industrie culturelle

Québec espère ainsi donner un nouveau souffle à l'industrie culturelle qui tourne au ralenti.

«Ça va changer beaucoup dans les grandes salles, les salles de 200 et plus. On va être capable, avec la distanciation et avec le chiffre maximum de 250, d'aller à peu près à 50% de la salle», soutient Vincent Guzzo, PDG des cinémas du même nom.

Les Cinémas Guzzo, par exemple, ne font que 10 à 15% du chiffre d'affaires qui est enregistré à cette période de l'année normalement.

Malgré tout, la nouvelle réglementation aura un impact limité pour les plus petites salles de spectacles, ce qui forcera une partie de l'industrie à se réinventer.

«Il y a des producteurs qui ont travaillé parfois avec des diffuseurs, notamment dans le domaine de l'humour et de la chanson, pour voir à une offre alternative qu'il serait possible de présenter, selon des nouveaux critères», explique Julie-Anne Richard, directrice générale de l’association Rideau, en entrevue à TVA Nouvelles.

Les artistes impatients

Une chose est sûre, les artistes, dont les humoristes, sont impatients de retrouver leur public.

«Pour vrai, 50 personnes dans une salle de 300-400, ça faisait vide, malgré tous les efforts. Donc, je pense que c'est encourageant», confie l’humoriste Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques à TVA Nouvelles.

L’humoriste Maude Landry a la même réaction.

«Je suis fébrile parce que c'est ça qui faisait qu'on avait du fun sur scène. Ce n’est pas les shows Zoom! C'est vraiment la réaction, les gens qui rient ensemble, les uns sur les autres. L'humour, c'est contagieux», a-t-elle exprimé.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.