/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Des tests jetés pour prioriser le dépistage

Coup d'oeil sur cet article

Une directive de la Santé publique de Chaudière-Appalaches fait réagir: des centaines d'échantillons de tests médicaux pourraient être jetés aux poubelles pour mettre tous les efforts sur les tests de dépistage de la COVID-19. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les résultats de près de 1000 tests PCR pour le diagnostic des parasites intestinaux sont en jeu. 

Dans une missive envoyée au personnel concerné, la Santé publique de Chaudière-Appalaches indique que les échantillons de selles envoyés entre le 4 mars et le 24 juin ne seront pas traités, à moins qu'un médecin en fasse la demande contraire.

La Santé publique souhaite prioriser les tests de la COVID-19, dont les réactifs utilisés sont les mêmes que pour les tests PCR.

Le syndicat croit qu'avec des techniques différentes, mais qui ont fait leurs preuves, les analyses de ces échantillons auraient pu être faites dans les hôpitaux de Montmagny, de Saint-Georges et de Thetford Mines.

Ce à quoi le CISSS de la région répond que la santé des usagers n'a pas été compromise et que ces tests ne peuvent pas être réalisés dans les laboratoires des trois autres hôpitaux, car la technologie nécessaire n'y est pas disponible.

Le projet OPTILAB de centralisation des laboratoires, qui date de l'époque de l'ex-ministre Gaétan Barrette, est critiqué par l'Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec.

Les médecins ont jusqu'au 24 août pour prendre leur décision.

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.