/qubradio
Navigation

«J’ai senti une explosion très forte»: un homme d’affaires libanais témoigne du chaos à Beyrouth

«J’ai senti une explosion très forte»: un homme d’affaires libanais témoigne du chaos à Beyrouth
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Quelques heures après les terribles explosions qui ont ravagé le port de Beyrouth et blessé des milliers de personnes, l’homme d’affaires libanais Jad Karam a témoigné du chaos qui règne dans la capitale nationale.

• À lire aussi: Liban: au moins 73 morts et 3700 blessés dans les explosions à Beyrouth

• À lire aussi: Explosions au Liban: «Il n'y a plus de Beyrouth», témoigne une résidente

L’entrepreneur, qui habite à une dizaine de kilomètres du lieu des déflagrations, a dit avoir ressenti jusque chez lui l’onde de choc et le souffle des explosions.

«J’étais dans mon bureau en meeting et j’ai senti un petit tremblement de terre et, après 5 secondes, j’ai senti une explosion très forte», a-t-il affirmé lors d'une entrevue à QUB radio, comparant le désastre à l’impact «d’une bombe nucléaire». 

  • ÉCOUTEZ Jad Karam, homme d'affaires à Beyrouth sur QUB radio:   

L’homme d’affaires a raconté être sorti dans la rue tout de suite après la secousse, comme «tout le monde», décrivant une scène surréelle où les services essentiels de la capitale, dont les hôpitaux, sont dépassés par la catastrophe.

Une situation qui devrait notamment s’avérer bien difficile pour le système de santé libanais, comme l’a aussi souligné Charbel el Melhem, animateur à la radio communautaire libanaise à Montréal et ancien infirmier au Liban.

«Les hôpitaux ne sont pas prêts à accueillir autant de monde, même pas pour la COVID pour le moment. Donc, oui, la situation est très urgente et très grave», a-t-il affirmé à QUB radio.  

  • ÉCOUTEZ Charbel el Melhem, animateur à la radio communautaire libanaise à Montréal, sur QUB radio:   

Au-delà de l’immense drame humain, Jad Karam croit par ailleurs que cette tragédie arrive à un bien mauvais moment pour le Liban, alors que le pays est déjà plongé en pleine crise économique.

«C’est dommage pour le pays, c’est dommage pour tout le monde», a-t-il laissé tomber.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions