/sports/hockey
Navigation

Les Maple Leafs montrent leur vraie identité

Coup d'oeil sur cet article

Les Maple Leafs de Toronto ont dû organiser un bombardement en règle sur le filet des Blue Jackets de Columbus afin de percer la muraille nommée Joonas Korpisalo et niveler leur série qualificative à une victoire de chaque côté. La troupe de Sheldon Keefe l’a emporté au compte de 3 à 0, mardi, à Toronto.

Auston Matthews et compagnie ont dirigé 38 rondelles sur le portier finlandais de 26 ans. C’est d’ailleurs le numéro 34 de la formation torontoise qui a marqué le premier but des siens dans cette série. L’Américain a redirigé une passe de Zach Hyman dans le filet adverse en fin de deuxième période.

Le capitaine des Leafs, John Tavares a, pour sa part, profité d’une échappée en début de troisième période afin de doubler l’avance des siens. Morgan Rielly a complété la marque dans un filet désert.

Les Maple Leafs ont dominé les deux premières périodes et menaient 29 à 12 au chapitre des tirs après 40 minutes de jeu.

Frederik Andersen a été parfait devant la cage des siens, repoussant la totalité des 20 tirs dirigés vers lui pour signer son premier blanchissage en carrière en séries éliminatoires.

Les Leafs pourraient toutefois avoir à se débrouiller sans les services du défenseur Jake Muzzin pour les prochains matchs. L’athlète de 31 ans est tombé contre le genou d’un adversaire derrière le filet d’Andersen et il est resté étendu sur la patinoire durant de longues minutes. Il a finalement quitté les lieux sur une civière et il a été transporté à un hôpital en dehors de la ville-bulle, alors qu’il restait moins de deux minutes au match.

«Il est alerte et est en mesure de bouger tous ses membres», ont indiqué les Maple Leafs sur leur compte Twitter. «Des mises à jour seront dévoilées lorsqu’elles seront disponibles.»

Tortorella pète un plomb

L’entraîneur-chef des Blue Jackets, John Tortorella, n’a pas la réputation d’être un enfant de chœur, particulièrement lorsque les choses vont mal pour son équipe.

Lors de sa conférence de presse d’après-match, l’homme de 62 ans s’est contenté de répondre à plusieurs questions en disant simplement: «Toronto a été bon, nous avons été très mauvais».

Tortorella a même eu une prise de bec assez explosive avec Pierre-Luc Dubois lors d’une pause publicitaire.