/news/politics
Navigation

Une position floue à Ottawa sur TikTok

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à Donald Trump, le gouvernement fédéral garde une position floue envers l’application chinoise TikTok.  

• À lire aussi: Pékin accuse les États-Unis «d’intimidation» avec la vente forcée de TikTok

• À lire aussi: Trump: TikTok devra être vendu avant la mi-septembre pour pouvoir continuer à opérer aux États-Unis

Il faut dire que le fédéral se trouve dans une situation plutôt délicate après l’affaire Huawei, qui a fait couler beaucoup d’encre au cours des derniers mois. 

Rappelons que la directrice financière du géant chinois des télécommunications, Meng Wanzhou, a été arrêtée au Canada en décembre 2018 à la demande des Américains. 

Peu de temps après, deux Canadiens, Michael Kovrig et Michael Spavor, ont été appréhendés et détenus en Chine pour des allégations d’espionnage. Plusieurs experts se questionnent sur la possibilité qu’il s’agisse de représailles. 

Lorsque questionné sur l’application TikTok, Ottawa reste prudent. 

«Notre gouvernement continue de travailler en étroite collaboration avec les agences et les leaders du secteur technologique pour s’assurer que les Canadiens appliquent les pratiques exemplaires pour naviguer en toute sécurité sur l’internet et que nos systèmes sont sécurisés», a indiqué le cabinet du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile par courriel.