/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

COVID-19 : le fédéral conclut deux ententes de livraison de vaccin

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement fédéral a conclu deux ententes pour des vaccins différents qui pourraient être livrés dès l’an prochain afin de combattre la COVID-19 si les essais cliniques sont concluants,

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

• À lire aussi: 2,23% des Québécois majeurs ont eu la COVID-19, selon Héma-Québec

Ottawa a annoncé, mercredi, s’être entendu avec Moderna ainsi qu’avec Pfizer et BioNTech, pour sécuriser d’éventuelles doses des deux vaccins contre la maladie.

«Ces deux ententes témoignent de notre approche agressive pour permettre l’accès à un vaccin», a déclaré la ministre de l’Approvisionnement, Anita Anand, en point de presse à Toronto.

Ni elle ni le ministre de l’Innovation Navdeep Bains, qui était aussi présent, n’ont indiqué combien de doses pourraient être prévues pour les Canadiens ni combien Ottawa comptait y investir d'argent. Tous deux ont soutenu que les négociations avec les entreprises se poursuivent et que bien des détails ne pouvaient pas être dévoilés.

Le vaccin ARNm BNT162 de Pfizer Canada et BioNTech serait disponible l’an prochain au pays pour combattre la COVID-19 s'il s'avère efficace et inoffensif pour la santé.

«Les détails financiers de l’entente n’ont pas été divulgués, mais les conditions se fondaient sur les dates de livraison et le volume de doses. Conformément à la demande du gouvernement du Canada, la livraison du vaccin candidat est prévue au cours de l’année 2021», ont de leur côté expliqué Pfizer et BioNTech par communiqué.

Biontech et Pfizer ont fait état de premiers essais concluants début juillet, après des tests sur 45 personnes. Ce projet est désormais entré fin juillet dans une phase d'essais cliniques à grande échelle, avec 30 000 volontaires de 18 à 35 ans. Si ces derniers essais s’avèrent positifs, les deux entreprises pourraient demander des examens réglementaires du vaccin BNT162b2 dès octobre. En cas d’approbation par les autorités, jusqu’à 100 millions de doses pourraient être distribuées à travers le monde d’ici la fin de l’année et environ 1,3 milliard de doses d’ici la fin de 2021.

La course au vaccin est lancée à travers la planète avec actuellement 26 candidats vaccins au stade des essais cliniques (testés chez l'être humain) et 139 au stade de l'évaluation pré-clinique, selon des données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mardi, l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, Dre Theresa Tam, a prévenu qu'un éventuel vaccin ne constituait pas une solution miracle et que les mesures pour freiner la propagation du virus pourraient bien rester en place durant deux à trois ans. Mercredi, la ministre Anand a dit être en accord avec cette façon de voir les avancées des essais cliniques de vaccins, sous la lunette d'un optimisme prudent.

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.