/finance
Navigation

Situation toujours préoccupante pour les PME

MED0001109
Media Bakery / MediaBakery

Coup d'oeil sur cet article

Signe qu’il faudra plus que du temps pour tourner la page du confinement, sur quatre PME au Canada, seulement une seule a pu retrouver un niveau normal de ventes. 

C’est ce qu’a indiqué mardi la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) en rendant publiques les nouvelles données de son «Tableau de suivi de la santé des PME».

Ainsi, plus de trois propriétaires de petites et moyennes entreprise sur cinq s’inquiètent que les dépenses de consommation ne décollent pas, même une fois la crise de la COVID-19 passée.

Pourtant, 63 % des PME sont complètement ouvertes maintenant, soit dix points de pourcentage de plus qu’en juin. «Les commerces sont de plus en plus nombreux à être ouverts dans nos quartiers, et cela peut donner l’impression que les affaires ont repris comme avant», a expliqué François Vincent, vice-président Québec à la FCEI.

Selon ce dernier, «du point de vue du commerçant, la situation est encore préoccupante. Il faut le dire: c’est un été difficile pour les PME. Seul le quart des PME canadiennes déclarent que leurs ventes sont à un niveau normal. Pour la même proportion, on parle de ventes d’au moins 50 % en deçà de leur niveau habituel».

Pour éviter de nouvelles fermetures, François Vincent soutient qu’il faut absolument favoriser l’achat local. «Tous les gestes comptent, que ce soit d’aller faire ses courses dans un petit commerce près de chez soi ou de rendre visite à une PME recommandée par des amis, a-t-il noté. Profitons de ces journées d’été pour démontrer notre entière solidarité à nos commerces locaux.»

Depuis plusieurs semaines, la (FCEI) mène une campagne, #JechoisisPME, visant à encourager l’achat local.