/entertainment/tv
Navigation

Télé-Québec tue Les francs-tireurs

Le magazine vétéran sera retiré des ondes en décembre

Benoît Dutrizac et Richard Martineau ont commencé à animer Les francs-tireurs 
en 1998.
Photo courtoisie, Zone 3 Benoît Dutrizac et Richard Martineau ont commencé à animer Les francs-tireurs en 1998.

Coup d'oeil sur cet article

Télé-Québec tire la plogue sur Les francs--tireurs après 23 ans. L’émission reprendra l’antenne en septembre pour une dernière demi-saison.

Benoît Dutrizac et Richard Martineau tireront leur révérence en décembre. Il s’agit d’une décision de Télé-Québec, qui accueillait en janvier son nouveau directeur des programmes, Richard Haddad. 

Joint au téléphone, Benoît Dutrizac confirme avoir appris la nouvelle au cours des dernières semaines.

« C’est un nouveau boss. S’il n’aime pas l’émission, s’il trouve qu’elle a fait son temps... C’est son droit de gérance », commente le journaliste, chroniqueur et animateur.

Télé-Québec parle d’une décision qui s’inscrit dans « une stratégie globale de programmation ». Le diffuseur a choisi d’offrir aux Francs-tireurs un dernier tour de piste pour leur permettre de « boucler la boucle de belle façon ».

 « Une formule unique »

Les francs-tireurs a pris l’antenne en 1998. À cette époque, le magazine socioculturel produit par Zone 3 était piloté par Benoît Dutrizac, Richard Martineau et Laurent Saulnier. L’animation de l’émission a changé de mains à quelques reprises au fil du temps. Patrick Lagacé a notamment remplacé Dutrizac de 2005 à 2013, avant qu’il réintègre son poste en 2013.

Le rendez-vous hebdomadaire a gagné plusieurs prix Gémeaux au cours des deux dernières décennies. L’Académie l’a d’ailleurs élevé au rang des Immortels en 2006.

« Sincèrement, je ne sais pas ce qui va remplacer Les francs-tireurs à la télé, déclare Benoît Dutrizac au Journal. Je dis ça avec toute la prétention que ça peut comporter. C’est une formule qui est unique. Quand on a fêté les 20 ans, je me suis rendu compte qu’une émission dans laquelle tu n’es pas d’accord avec ton invité, que tu lui dis, et que tu t’obstines, il n’y en a pas d’autres. »

Auditoire stable

Les cotes d’écoute des Francs-tireurs sont stables. En 2019, la diffusion du mercredi soir ralliait en moyenne 106 000 téléspectateurs, contre 107 000 en 2018, selon les données Numéris confirmées colligées par Cossette.

Dutrizac ne souhaite pas proposer d’émission bilan pour souligner le départ du rendez-vous vétéran.

« Le bilan, on l’a fait pour les 20 ans. Cet automne, on va faire notre job. On va faire de notre mieux. »

Richard Martineau n’était pas disponible pour répondre aux appels du Journal.

  • Les francs-tireurs entamera sa dernière saison à Télé-Québec le mercredi 9 septembre à 21 h.