/news/politics
Navigation

WE Charity: le Parti conservateur demande une enquête du commissaire aux élections fédérales

POL-WE-CHARITY
Capture d’écran

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti conservateur demande une enquête du commissaire aux élections fédérales sur les liens entre WE Charity et les politiciens libéraux, dont le premier ministre Trudeau. 

Les conservateurs estiment que le Parti libéral du Canada pourrait avoir bénéficié d’avantages en nature de la part du mouvement WE à des fins politiques, ce qui va à l’encontre de la Loi électorale.

Les députés Michael Barrett et Pierre Poilievre pointent particulièrement une vidéo promotionnelle produite par WE pour Justin Trudeau en 2017

Ils évoquent également un évènement partisan organisé par le ministre Bill Morneau auquel des employés de WE auraient été obligés de se rendre, d’après un reportage de CBC. Le siège de WE est situé dans la circonscription de M. Morneau, à Toronto.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Partage de données

Finalement, les conservateurs appellent le commissaire à se pencher sur les allégations de partage de données confidentielles entre WE et le Parti libéral, allégations qui ont été démenties par le parti et WE.

«WE fait partie de la machine électorale du Parti libéral», a dit la recherchiste Vivian Krause, qui a témoigné devant le Comité permanent des finances.

Citant une source anonyme, Mme Krause a déclaré que les libéraux auraient utilisé des données collectées par WE pour faire du ciblage électoral chez les jeunes, lors de campagnes électorales.

«C’est faux. Le Parti libéral du Canada n’a pas reçu de données de ce type», avait répliqué le Parti libéral, assurant respecter les règles d’Élections Canada, et sa propre politique de protection des renseignements personnels.