/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Retour en classe: le plan du gouvernement attendu de pied ferme lundi

Coup d'oeil sur cet article

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) attend avec impatience le plan du gouvernement sur le retour en classe qui doit être dévoilé lundi par le gouvernement Legault.

«On s’attend à un plan qui est vraiment costaud, élaboré et très détaillé pour rassurer le personnel et pour rassurer les parents», lance Sonia Éthier, présidente de la CSQ. 

Cette dernière admet avoir de grandes attentes envers ce plan, notamment pour rassurer les parents et les enseignants qui se questionnent à ce sujet. 

«Je pense que les gens sont inquiets», constate-t-elle, ajoutant que beaucoup de questions sont toujours sans réponse. 

Le port du masque chez les élèves et les enseignants tout comme le modèle de masque qui sera recommandé sont au cœur des préoccupations. 

La disponibilité des équipements sanitaires et le nombre suffisant de membres du personnel de soutien pour assurer que les lieux soient suffisamment désinfectés soulèvent aussi des inquiétudes. 

«Est-ce que tout ça va être prêt? Est-ce que ça va faire partie du plan? Ça, pour nous, c’est primordial, parce que les enfants, on le sait, peuvent être contagieux, et ça va prendre des mesures très, très, très spécifiques pour faire en sorte que la pandémie ne s’aggrave pas», soutient Mme Éthier. 

Elle souligne d’ailleurs que le temps presse pour que les écoles puissent mettre les mesures en place avant la rentrée scolaire. 

«Il est minuit moins une et l’école, ce n’est même pas dans deux semaines pour certaines commissions scolaires. Alors ça va être vraiment important que, dans le plan que le ministre va déployer, on ait toutes ces informations-là», affirme la présidente de la CSQ. 

Elle souhaite également que les mesures soient suffisamment claires pour prévoir la marche à suivre en cas de deuxième vague de la COVID-19 pour éviter que les mesures ne changent dans quelques semaines. 

«On sait qu’il y aura peut-être une deuxième vague, alors soyons clairs; et que ce plan-là soit là pour rester et qu’on n’ait pas d’autres indications dans deux semaines», demande Sonia Éthier. 

APPEL À TOUS

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.