/news/coronavirus
Navigation

Dernière mise à jour :

Suivez les derniers développements
Voir les derniers chiffres >

Québec

Nombre de cas

Canada

Nombre de cas

Monde

Nombre de cas

Décès

Rentrée scolaire: voici la stratégie si la COVID-19 s’invite

Des écoles pourraient fermer leurs portes un certain temps en cas d’éclosion du coronavirus entre leurs murs

Les établissements scolaires de la province, comme l’école primaire Cap-Soleil, à Québec, attendent impatiemment le plan de match du gouvernement pour freiner la propagation du virus. Cette stratégie doit être dévoilée aujourd’hui lors d’une conférence de presse.
Photo Annie T. Roussel Les établissements scolaires de la province, comme l’école primaire Cap-Soleil, à Québec, attendent impatiemment le plan de match du gouvernement pour freiner la propagation du virus. Cette stratégie doit être dévoilée aujourd’hui lors d’une conférence de presse.

Coup d'oeil sur cet article

Les écoles du Québec ne seront pas à l’abri d’une fermeture en cas d’éclosion de la COVID-19. Les enseignants et les jeunes qui auront été en contact étroit avec un élève déclaré positif seront retirés des établissements scolaires.

• À lire aussi: Rentrée scolaire: le masque obligatoire dès la 5e année

• À lire aussi: Retour en classe: le plan du gouvernement attendu de pied ferme lundi

C’est ce que précise notamment la marche à suivre pour freiner la propagation du virus dans les établissements d’enseignement. Notre Bureau parlementaire a mis la main sur ce guide, qui fait partie du plan révisé de la rentrée scolaire que dévoilera aujourd’hui le gouvernement Legault.

Cette stratégie est attendue de pied ferme par les acteurs du milieu de l’éducation et les parents d’élèves. 

Le Ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge
Photo d'Archives, Simon Clark
Le Ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge

Les critiques fusent depuis le début août afin que le ministre Jean-François Roberge précise son plan de match pour assurer la sécurité des enfants pour la rentrée des classes, alors qu’on appréhende une seconde vague de contamination du virus.

Le masque pour les 10 ans et plus

Le gouvernement doit notamment statuer si les adolescents devront être masqués à l’école.  

  • Écoutez l'entrevue avec Sonia Éthier, présidente de la Centrale des syndicats du Québec, à QUB radio :   

Tout indique que Québec forcera les élèves du secondaire et du troisième cycle du primaire (5 et 6e année) à porter un couvre-visage, si on se fie à l’avis de Santé Canada qui recommande le port du masque pour les élèves de 10 ans et plus. Reste à voir si les jeunes devront aussi le garder en classe.

Le guide stipule qu’un écolier qui présente des symptômes de la maladie en classe doit être automatiquement isolé et suivre les directives de la Santé publique. 

La fièvre, la toux, la difficulté à respirer, un mal de gorge, une perte de goût et d’odorat, une grande fatigue, une perte d’appétit importante, des douleurs musculaires généralisées, des vomissements et de la diarrhée forceront l’isolement d’un élève.

Les parents informés

Lorsqu’un enfant obtiendra un résultat positif au dépistage de la COVID-19, tous les parents et le personnel de l’école seront automatiquement informés. 

«Les personnes considérées à risque modéré ou élevé sont retirées du milieu et testées», précise le document.

Les enfants et les adolescents qui ne pourront plus se présenter en classe ne devront pas être laissés à eux-mêmes, comme ce fut dénoncé à maintes reprises au printemps. 

Un soutien pédagogique à distance devra être offert aux élèves durant la période d’isolement, insiste-t-on.

Classes condamnées

En cas d’éclosion, les établissements primaire et secondaire pourraient devoir condamner une classe, ou même fermer leurs portes pour un temps.

«Un rehaussement des mesures d’intervention (fermeture d’une classe, fermeture d’une école, etc.) est possible après analyse par les autorités de santé publique du niveau de transmission du virus dans le milieu et en fonction des indicateurs épidémiologiques propres au milieu ou à la région».    

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

La marche à suivre en cas de COVID-19 en milieu scolaire        

Si un élève présente des symptômes en classe  

  • Il est automatiquement isolé        
  • Un seul membre du personnel s’occupe de l’élève en attendant qu’un parent vienne le chercher        
  • Une trousse d’urgence fournit le matériel nécessaire (masques, lunettes, gants, etc.)        
  • La pièce est ventilée, nettoyée et désinfectée après le départ de l’élève        
  • Le parent doit contacter le 1 877 644-4545 dans les plus brefs délais et suivre les directives de santé publique qui lui seront transmises. L’enfant malade doit s’isoler à la maison jusqu’à ce qu’il reçoive les directives de santé publique        
  • Un soutien pédagogique à distance est offert à l’élève                 

Si un élève présente des symptômes à la maison  

  • Le parent doit contacter le 1 877 644-4545 dans les plus brefs délais et suivre les directives de santé publique qui lui seront transmises        
  • L’enfant malade doit s’isoler à la maison jusqu’à ce qu’il reçoive les directives de santé publique                 

Si un élève obtient un résultat positif à un test de COVID-19  

  • Tous les parents et le personnel de l’école sont automatiquement informés par l’établissement scolaire lorsqu’un cas de COVID-19 sera diagnostiqué dans l’école        
  • Les personnes considérées à risque modéré ou élevé sont retirées du milieu et testées        
  • Le parent doit contacter le 1 877 644-4545 dans les plus brefs délais et suivre les directives de santé publique qui lui seront transmises. L’enfant malade doit s’isoler à la maison jusqu’à ce qu’il reçoive les directives de santé publique        
  • Un soutien pédagogique à distance est offert à l’élève                 

S’il y a plusieurs cas de COVID dans une même classe ou si l’éclosion concerne plusieurs classes  

  • Les responsables régionaux de la santé publique donnent des consignes détaillées à l’école qui aura la responsabilité d’informer tous les parents et le personnel de l’école        
  • En collaboration avec la direction de l’école, les responsables régionaux de santé publique font les recommandations s’il est nécessaire de fermer une classe ou une école, en fonction de la situation        
  • Avec l’aide de la direction, des enseignants et du personnel de l’école, de l’élève concerné ou de ses parents, la direction de santé publique identifie les contacts étroits survenus à l’école        
  • Les personnes considérées à risque modéré ou élevé sont retirées du milieu et testées        
  • Un soutien pédagogique à distance est offert aux élèves          

À VOIR AUSSI

Un résumé pertinent de la journée,
chaque soir, grâce aux diverses
sources du Groupe Québecor Média.