/finance/business
Navigation

Une usine à masques ouvre à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | L'entreprise AMD Medicom a annoncé, mardi, l'ouverture de son usine de masques montréalaise qui doit, à terme, produire des dizaines de millions de masques par année.

Après s'être entendu avec le gouvernement fédéral, la firme établie à Pointe-Claire, mais présente un peu partout dans le monde, est parvenue à mettre sur pied son usine dans l'arrondissement de Saint-Laurent en trois mois.

À terme, celle-ci comptera 15 lignes de production pouvant fournir 150 millions de masques chirurgicaux et N95 par année, a expliqué AMD Medicom mardi dans un communiqué rédigé uniquement en anglais.

L'entreprise a entamé la production de masques chirurgicaux dans sa nouvelle usine en juillet et fera de même sous peu avec les masques N95, ce qui respecte les objectifs prévus, a-t-on précisé.

«Nous sommes excités que la production ait pu commencé en un temps record pour aider à fournir des produits qui vont aider à protéger les professionnels de la santé pour les années à venir», s'est réjoui le président-directeur général d'AMD Medicom, Guillaume Laverdure.

L'entreprise s'était entendue, au printemps dernier, pour fournir 10 millions de masques N95 et 24 millions de masques chirurgicaux au gouvernement canadien par année, pendant une période de 10 ans. Le montant de ce contrat offert de gré à gré n'avait cependant pas été dévoilé.

Or, selon ce qu'a rapporté le site Blacklock's Reporter lundi et le National Post mardi, le contrat octroyé à l'entreprise québécoise serait d'une valeur de 382 millions $.